Quel métier faire avec un bac pro gestion administration ?

Vous venez de décrocher votre précieux sésame, le bac pro gestion administration, et vous vous posez des questions quant à la suite à donner à votre parcours ? Les possibilités sont variées, ainsi vous pouvez opter pour la poursuite d’études, vous lancer dans un projet de création d’entreprise ou chercher votre premier emploi… D’ailleurs, le bac pro est particulièrement privilégié par les jeunes en quête d’insertion professionnelle rapide. Et pour cause, dès la validation du diplôme, le candidat est qualifié pour débuter une carrière professionnelle. Découvrez les différentes possibilités que vous offre le bac pro gestion administration !

Intégrer directement le monde professionnel

Si la plupart des bacheliers pro choisissent la poursuite d’études, ils sont également nombreux à saisir la possibilité qu’offre le bac pro gestion administration en termes d’employabilité. C’est le cas notamment des jeunes désireux d’obtenir leur indépendance et de voler de leurs propres ailes, loin du foyer familial. En effet, le bac pro GA permet d’intégrer rapidement différents domaines professionnels.

Ce cursus est très professionnalisant. Il prépare ainsi les élèves à intégrer le monde du travail dès l’obtention de leurs diplômes. Ils sont opérationnels et peuvent répondre aux besoins et exigences de leurs employeurs. Dans le milieu professionnel, ils sont surtout amenés à accueillir, conseiller et accompagner des clients ou collaborateurs de l’entreprise. Pour ce faire, ils doivent notamment maîtriser les techniques de communication écrite et orale.

Le diplôme donne des compétences clés pour travailler dans des domaines très variés. Ci-dessous une liste non-exhaustive des métiers qu’ils peuvent choisir à l’issue de leur formation :

  • Responsable administratif et financier ;
  • Responsable d’un centre de profit ;
  • Responsable de gestion ;
  • Secrétaire de direction ;
  • Assistant de direction ;
  • Assistant secrétaire ;
  • Assistant de gestion PME ;
  • Assistant de manager ;
  • Assistant en ressources humaines ;
  • Chargé de gestion administrative et financière ;
  • Gestionnaire administratif ;
  • Gestionnaire de paie ;
  • Manager ;
  • etc.

Vous l’aurez compris, le choix est très large et vous pouvez opter pour le métier qui correspond le mieux à votre profil et vos ambitions professionnelles.

bac pro GA

A lire également :
Se former aux métiers RH : les raisons !
BBA : le bachelor en 4 ans… présentation et différences

Comment réussir son insertion professionnelle ? 

Les offres d’emploi qui correspondent aux profils titulaires d’un bac pro gestion administration sont généralement publiées dans la rubrique recrutement, sur le site Internet des recruteurs. Il est également possible de trouver des offres sur les nombreux sites d’emploi qui existent actuellement.

Les candidatures en ligne, constituées généralement d’un CV, d’une lettre de motivation et d’un formulaire, sont reçues et traitées par le responsable recrutement au sein du service des ressources humaines. Les candidats retenus sont soumis à des entretiens et des tests pour évaluer leurs compétences et connaissances.

Lors de votre recherche, ne vous contentez-pas de postuler auprès des grandes entreprises. Les PME et TPE, ainsi que les start-up offrent souvent de belles opportunités d’emploi aux jeunes diplômés. Mais commencez par contacter les organisations au sein desquelles vous avez effectué des stages. Si vous avez laissé un écho favorable à l’issue de votre stage, vous aurez de fortes chances d’être retenu, suite à votre candidature, même si vous décidez de ne pas poursuivre vos études pour obtenir un BTS, par exemple. 

Car ce qui compte au final pour les recruteurs c’est que la nouvelle recrue soit capable de remplir, en bonne et due forme, les différentes tâches qui lui sont confiées. D’autant plus que les candidats titulaires d’un bac pro gestion administration arrivent parfaitement à gérer les aspects administratifs de l’entreprise. Par ailleurs, les petites entreprises privilégient souvent les profils titulaires d’un bac pro gestion administration car cela leur permet de mieux maîtriser leur budget alloué au recrutement. Il est donc judicieux de cibler ce type d’organisation pour augmenter vos chances de signer votre premier contrat.

Formation métier audiovisuel

Quelles études pour devenir producteur ?

Le producteur est la personne chargée de financer la réalisation d’un produit médiatique ou artistique (films, série, documentaire, émission, etc.). Un financement qui se fait par ses propres moyens ou par l’apport d’autres sociétés de production avec qui il établit un contact. Même s’il est peu connu du grand public, ce métier est très passionnant et présente de belles perspectives de carrière.

La profession de producteur vous intéresse ? Voici une liste des formations supérieures permettant d’y accéder.

#1 BTS Audiovisuel

Le BTS Audiovisuel est une formation certifiée RNCP. Reconnu par l’Etat, ce parcours est destiné à la formation de professionnels de l’image, du son et du montage. Durant les deux années d’études, vous acquérez ainsi des compétences notables en rapport direct avec plusieurs segments de l’audiovisuel. Parmi les spécialisations enseignées nous retrouvons notamment :

  • Les métiers de l’image ;
  • Les métiers du son ;
  • Les techniques d’ingénierie et exploitation des équipements ;
  • La gestion de production ;
  • Montage et post production.

Pour intégrer un BTS Audiovisuel, vous avez le choix entre des lycées (publics ou privés), des écoles de multimédia, des écoles d’audiovisuel ou encore des écoles de cinéma. Par ailleurs, cette formation peut s’effectuer dans le cadre d’un cursus classique ou en alternance. Si c’est cette deuxième option qui vous intéresse, assurez-vous de choisir une école pour devenir producteur qui la propose.

#2 Bachelor production

Le Bachelor Production Audiovisuelle est une formation de niveau Bac+3, accessible uniquement après un DUT ou un BTS. Pour intégrer ce parcours, il faut remplir un dossier de candidature qu’il est possible de télécharger directement sur le site de l’école convoitée. Après le dépôt de ce dossier, vous êtes conviés à passer des tests d’admission, ainsi qu’un entretien individuel. Ce dernier va servir à évaluer vos connaissances mais aussi votre degré de motivation et vos aptitudes interpersonnelles.

Plusieurs écoles comme l’ISCPA Paris intègrent un Bachelor Production Audiovisuelle dans leur programme. Chacune d’elle est libre de proposer son propre programme. L’essentiel est que les lauréats de cette formation acquièrent des connaissances notables en management, gestion des réseaux sociaux et production. Ils apprennent également à prendre la parole en public en toute aisance et à être très dynamiques.

Après un Bachelor Production Audiovisuelle, vous pouvez déjà prétendre au poste de producteur. Mais si vous souhaitez approfondir vos connaissances, le mieux est d’intégrer une formation de niveau Bac+5 comme le Master Professionnel Production.

#2 Master Professionnel Production

En intégrant un Master Professionnel Production, vous optez pour un parcours d’étude très poussé, qui favorise l’acquisition de toutes les connaissances pouvant faire de vous un producteur très compétent.

Proposé notamment à l’ISCPA Paris, ce cycle peut s’effectuer en alternance. De même, il vous propose de passer tout un semestre d’étude à l’étranger dans l’une des écoles ou universités partenaires.

Là encore, vous avez le choix entre diverses spécialisations, qui vous mènent toutes vers les métiers de production. Parmi elles, nous retrouvons notamment :

  • Spécialisation production musicale : ici, vous apprenez tout ce qu’il y a à savoir concernant la musique classique, la musique contemporaine, la musique urbaine, l’édition musicale, etc. De même, on vous enseigne le management artistique, le droit du travail, les stratégies de communication, etc. Bref, toutes les qualités requises pour devenir un producteur musical à succès.
  • Spécialisation production audiovisuelle : comme son nom l’indique, cette option est dédiée aux étudiants souhaitant devenir producteurs audiovisuels par la suite. La plupart des modules enseignés tournent autour du 7éme art (influence des maîtres du cinéma, production documentaire, films d’animation, etc.).

Dans le cadre d’un Master Professionnel Production, vous serez également amenés à réaliser un projet (exemple : production d’un clip vidéo). Cela va vous permettre d’être en immersion totale dans l’univers professionnel dans lequel vous entendez faire carrière.

Choisir les métiers rh

Se former aux métiers RH : les raisons !

Les ressources humaines sont un service essentiel pour le développement et la pérennité  de toute grande entreprise. Elles concernent un large éventail de tâches, allant du recrutement de nouveaux employés à la conduite des entretiens, en passant par la résolution de conflits et la gestion des indemnités de vacances, la paie des employés ou encore la gestion des carrières.

Comment devenir un spécialiste des ressources humaines ?

Il existe de nombreuses voies d’accès à une carrière dans les ressources humaines, mais l’option la plus sûre est de suivre une formation spécialisée dans le domaine, comme les BTS Assistant de Gestion PME-PMI, Management des Unités Commerciales, les parcours bac+3 en ressources humaines ou encore les masters et MBA en ressources humaines. Cependant, vous pouvez également prétendre à ce poste après des études dans une école de commerce ou en ayant accumulé de l’expérience dans un poste similaire.

Par ailleurs, les avantages de suivre une spécialité liée aux ressources humaines sont nombreux. Non seulement cela vous aidera à gravir rapidement les échelons durant votre carrière, mais aussi de jouir d’une certaine satisfaction professionnelle. Voici quelques raisons de suivre une formation ressource humaine.

1. Etre éligible à une diversité d’emploi

Une formation RH ouvre des portes et pas seulement dans le domaine lui-même. Les sujets qui vous sont enseignés se prêtent à une variété de parcours de carrière et de postes en gestion des ressources humaines et au-delà. La gestion des personnes et des relations avec les clients est une compétence importante à acquérir en entreprise, et ce n’est là qu’un aspect des RH que vous pouvez appliquer à n’importe quel emploi. Parmi les autres compétences utiles que vous apprendrez, il y a l’organisation, l’administration, les présentations, la rédaction de rapports et la communication. Bref, vous allez acquérir une multitude de connaissances qui feront de vous un profil polyvalent éligible à plusieurs postes en entreprise.

2. Jouir d’une certaine satisfaction professionnelle

La satisfaction sur le lieu du travail fait partie des facteurs les plus importants pour les employés lorsqu’ils choisissent un emploi, et il y a une bonne raison d’exercer un métier RH en matière de satisfaction professionnelle. Même à un poste subalterne, vous verrez très rapidement les résultats directs de votre travail et vous pourrez mesurer l’impact positif que vous avez eu sur les performances de votre entreprise. Parmi les avantages, on peut citer, la promotion interne, l’amélioration du salaire et des avantages, la gestion des carrières et du processus de rétention du personnel, ainsi que la formation et l’encadrement des employés.

3. Travailler avec diverses personnes

Un diplôme en ressources humaines peut être un atout important si vous aimez rencontrer de nouvelles personnes et travailler avec des clients, des collègues, des cadres supérieurs ou encore des collaborateurs des autres services. Le travail en équipe et l’interaction au quotidien est une part importante de tout rôle dans les ressources humaines. Il vous sera donc très utile de vous familiariser avec la psychologie de la nature humaine dans cette carrière. Des techniques d’entretien à la résolution des conflits, vous deviendrez un expert de la gestion des relations avec le personnel, qui vous accompagnera dans tous les aspects des affaires et de la vie.

4. Avoir plusieurs possibilités d’évolution

De nombreuses décisions importantes sont prises par les départements des ressources humaines et il est important de se rappeler qu’il s’agit d’un rôle de responsabilité dès le départ.  Si vous vous sentez à l’aise dans ce domaine, vous pourrez très bien vite vous épanouir sur le plan professionnel, financier mais aussi social. Les postes de direction des RH sont généreusement rémunérés en raison du niveau d’autorité qu’ils impliquent, ce qui constitue un autre avantage important de l’étude de cette discipline.

Les métiers de l'immobilier

Description du métier de facilities manager

Le facilities manager est une personne chargée de veiller à ce que les bâtiments et leurs services répondent aux besoins des personnes qui y travaillent. Ils sont responsables de services tels que le nettoyage, la sécurité et le stationnement, afin de s’assurer que l’environnement environnant est en bon état pour le travail. Ils gèrent également l’entretien des bâtiments, notamment le chauffage et la climatisation, afin de préserver l’environnement de travail. Ce poste vous intéresse ? Découvrez notre focus métier !

Les horaires de travail du facilities manager

Les facilities managers sont censés travailler environ 40 heures par semaine, généralement de 9 heures à 17 heures. Toutefois, dans certains cas, on peut vous demander de faire des heures supplémentaires, c’est-à-dire lorsqu’il y a une urgence à laquelle il faut faire face. Le poste est généralement basé dans un bureau, mais il peut parfois être nécessaire de voyager, en particulier si le poste est basé dans une grande entreprise multi-site dans différentes régions du pays. C’est une activité immobilière qu’on peut exercer à partir d’un BTS immobilier.

Les missions du facilities manager

Les fonctions typiques de ce poste peuvent varier selon l’entreprise. Toutefois, les tâches comprennent généralement la gestion des rénovations et des déménagements de bureaux.

Ils sont responsables de l’entretien général et de la maintenance des bâtiments afin de s’assurer qu’ils répondent aux normes de santé et de sécurité ainsi qu’aux exigences légales. Ils doivent gérer le nettoyage, l’élimination des déchets, la restauration, la sécurité et le stationnement de chaque site, tout en gérant les budgets et en gardant une trace de tous les paiements. 

Les facilities managers sont également responsables de la gestion des systèmes de bureau, qui peuvent souvent inclure l’informatique et le matériel de bureau. Dans certains cas, ils travailleront pour une société externe, engagée pour gérer un certain nombre d’organisations différentes. 

Les compétences requises pour ce poste

Pour être facilities managers, il faut posséder un certain nombre de compétences pour travailler avec succès. Avant tout, vous devez être capable de développer de bonnes relations de travail avec différents collaborateurs. Vous devrez également être bien organisé et posséder d’excellentes compétences en matière de communication orale et écrite, ainsi que dans la gestion de la clientèle.

Les facilities managers doivent être capables de gérer une charge de travail variée et complexe, en ayant des connaissances techniques des services du bâtiment. Comme vous serez responsable d’un budget, vous devrez être capable de le contrôler et de le gérer efficacement et avoir la capacité de prendre des décisions rapidement. La résolution de problèmes est une compétence essentielle, car il y aura des moments où les choses ne se passeront pas comme prévues. Il est également recommandé de posséder des compétences en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM).

bon manager

4 compétences pour une carrière managériale réussie

Si vous avez des ambitions en matière de gestion et que vous souhaitez jouer un rôle stratégique dans une organisation, vous devez vous assurer que vos compétences en matière de management et de leadership sont à la hauteur. Voici les qualités qui font un bon manager !

Compétences relationnelles

La gestion est essentiellement un travail de proximité et la capacité d’établir des relations fructueuses fait partie intégrante de la carrière des managers. Si vous souhaitez diriger une équipe, vous devez d’abord gagner la confiance de vos collègues et pour ce faire, vous devez savoir comment interagir efficacement avec eux.

Prendre le temps de faire la connaissance des membres de votre équipe sur le plan personnel et professionnel, peut-être par le biais d’activités sociales ou d’une formation, tout en maintenant les limites professionnelles, contribuera grandement à gagner leur confiance.

Planification et raisonnement stratégique

Le travail d’un gestionnaire est de penser à l’ensemble de la situation de l’entreprise, de sorte qu’en plus de se concentrer sur les tâches et les responsabilités d’aujourd’hui, il est nécessaire de planifier pour l’avenir. Cela signifie qu’il faut établir des priorités en fonction des objectifs de l’entreprise, revoir les systèmes et les politiques, participer à la formation et gérer les activités des équipes. Pour avoir une vision globale de l’activité de l’entreprise, le manager peut utiliser les organigrammes dynamiques, un outil simple et pratique qui permet de définir les failles de chaque structure et de proposer les solutions adéquates.

Communication et motivation

Les gestionnaires efficaces doivent maîtriser toutes les formes de communication, y compris les compétences de la rédaction, de l’expression orale et de l’écoute. En tant que chef d’équipe, vous êtes le principal lien entre le personnel et la direction, de sorte que vous devrez être en mesure de communiquer avec une variété de personnes, des employés débutants aux chefs de service en passant par les PDG, de différentes façons, notamment par courriels, par téléphone et lors des réunions et des rencontres individuelles.

Organisation et délégation

Au quotidien, un manager doit jongler avec de multiples responsabilités. D’excellentes compétences organisationnelles sont donc vitales. Vous devrez gérer votre propre charge de travail, superviser le travail des autres employés, assister aux réunions et aux séances de formation, effectuer des évaluations et revoir les politiques de l’entreprise. Des pratiques de travail inadéquates, des retards ou un manque général d’organisation ne seront pas tolérés à ce niveau et pourraient donner un mauvais exemple à votre personnel.

metier e-commerce

Que devez-vous savoir avant de vous lancer dans le e-commerce ?

En termes simples, le commerce électronique est l’achat et la vente de produits et services en ligne à l’aide des technologies de l’Internet. Si vous désirez vous investir dans le secteur, voici quelques informations à savoir avant de faire le grand saut.

Avoir de l’expérience dans le commerce de détail

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin d’un diplôme de spécialiste en commerce électronique. En fait, comme il s’agit d’un domaine encore relativement nouveau, peu d’universités l’offrent en tant que module, et encore moins en tant que filière principale d’études. En termes de capacités et de titres de compétences, la mesure dans laquelle vous avez besoin d’une formation en commerce électronique dépendra en grande partie de la partie de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. Par exemple, dans une entreprise, vous avez des experts de la mode, des acheteurs, des planificateurs, des spécialistes de la veille économique, des spécialistes des finances, des techniciens, des gestionnaires de produits, des spécialistes du marketing, des agents de centre d’appels, bref tout dépend de votre spécialité.

Cependant, ce qui vous sera utile, c’est l’expérience dans le commerce de détail. Les employeurs du commerce électronique sont à la recherche de candidats qui peuvent démontrer qu’ils comprennent les habitudes d’achat des clients, la demande de produits et le marchandisage. On peut déjà y prétendre avec BTS Muc à Lyon.

Faites vos recherches et découvrez où trouver la demande de compétences

Avec la baisse des ventes dans le secteur de l’édition, le besoin de rédacteurs en ligne qualifiés se fait de plus en plus pressant. Les boutiques en ligne ont besoin de producteurs et d’éditeurs de contenus qui peuvent créer des contenus qui attirent l’attention des consommateurs et les incitent à en vouloir davantage.

Les descriptions de produits doivent être rédigées intelligemment pour inciter à l’achat (parce qu’à la fin de la journée, c’est de cela qu’il s’agit). De plus, les canaux de communication, comme les courriels et les blogs, doivent avoir d’excellentes caractéristiques éditoriales et le contenu multimédia doit livrer un message qui parle au bon public.

Avoir une compréhension approfondie de l’Internet

Dans le commerce de détail en ligne, trois choses sont importantes : amener les gens à visiter le site Web d’une marque, les amener à acheter quelque chose qu’ils ont vu sur le site Web et les inciter à revenir pour acheter un autre produit. Vous devez certainement avoir une passion pour l’Internet, et être quelqu’un de très concerné par tout ce qui se passe sur Internet, parce qu’il est très difficile de comprendre le monde dans lequel vous opérez si vous n’êtes pas passionné par Internet.

Maitrisez votre secteur d’activité ?

Rien n’impressionne plus un employeur potentiel que de démontrer vos connaissances pour l’entreprise. Si vous êtes vraiment sérieux à propos d’une carrière dans le commerce électronique, suivez une entreprise de votre choix et faites une demande par courriel directement à son chef de service de commerce électronique. Impressionnez-le avec votre connaissance du contenu utilisé sur leur site Web, de leur gamme de produits et de leurs récentes initiatives de marketing. Il est important que vous suiviez l’entreprise religieusement avant de prendre contact avec la direction.

marketing de contenu

Ces 3 petits détails à savoir sur le marketing de contenu

Le marketing de contenu peut vous aider à promouvoir efficacement votre entreprise, mais seulement si vous le faites correctement.

En effet, il s’agit de l’une des stratégies marketing les plus efficaces aujourd’hui, dont le succès dépend toutefois de la qualité, de la pertinence et de l’attrait de votre contenu. Pour vous aider à lancer une campagne de marketing de contenu réussie, nous vous présentons trois détails anodins (?), mais beaucoup efficaces.

1. Le marketing de contenu, c’est bien plus que des textes bien rédigés

En fait, beaucoup de personnes ont l’habitude de penser que le marketing de contenu n’est lié qu’aux essais dactylographiés, aux blogs, aux messages sur les médias sociaux, etc. Mais il y a beaucoup plus dans le domaine. Vous pouvez tirer le meilleur parti des différents médias de marketing de contenu, y compris les podcasts, les vidéos, les billets de blog, les livres électroniques et les messages sur les médias sociaux. Selon le produit ou le service que vous commercialisez, vous pouvez également utiliser des visuels, des webinaires, etc., dans votre stratégie de marketing de contenu.

En fait, les recherches sur la CMI (Communication Marketing Intégré) suggèrent que les vidéos, podcasts, webinaires et infographies sont les tactiques de marketing de contenu les plus utilisées après les blogs et les bulletins d’information par courriel. Toutefois, vous constaterez que les infographies reçoivent des niveaux élevés d’engagement, de ce fait vous n’hésiterez pas à en créer un au moins chaque mois.

2. La qualité vaut plus que la quantité

La qualité de votre contenu joue un rôle important dans l’engagement des lecteurs et l’amélioration de votre position sur le moteur de recherche. Si vous êtes un spécialiste chevronné dans le domaine, vous savez déjà que du contenu sur des sujets de tendance avec de l’information pertinente est plus susceptible d’intéresser un auditoire.

Dans presque tous les cas, vous devez donc accorder la priorité à la qualité plutôt qu’à la quantité. Mettre l’accent sur la fourniture d’informations utiles auxquelles les utilisateurs peuvent soit se référer, soit utiliser. De bonnes idées mal écrites ou mal présentées ne profiteront pas à votre entreprise ou à votre campagne de marketing. Vous devez être attentif à la qualité du contenu, y compris la grammaire, l’orthographe et l’esthétique (longueur des paragraphes, les points, les titres attrayants…). Le contenu doit également être exempt de plagiat. N’hésitez pas à utiliser des études fraîches et fiables dans vos articles de blog, en y ajoutant aussi beaucoup de captures d’écran et d’exemples pour que le post soit utile aux lecteurs.

3. Le contenu personnalisé est la clé du succès

Les lecteurs préfèrent un contenu intéressant et sur mesure. Le contenu sur mesure désigne la communication personnalisée sous forme de blogs, articles, newsletters, etc. Un contenu qui répond aux besoins de vos clients est plus susceptible de faire de votre initiative de marketing de contenu un succès.

Personnaliser le contenu n’est pas limité aux bulletins d’information personnalisés ou aux courriels que les organisations envoient à leurs clients potentiels. Il comprend la personnalisation de chaque mode de marketing en fonction de votre public cible. La création d’un contenu spécifique à vos utilisateurs peut vous aider à atteindre vos objectifs marketing plus rapidement et plus facilement.

Voilà, en maitrisant ces trois détails peu connus concernant le marketing de contenu, vous pouvez atteindre de nouveaux sommets cette année et vous engager dans une interaction plus significative avec vos clients potentiels. Ce sont des éléments sur lesquels on insiste aujourd’hui lors d’une formation en marketing.

Designer web

Designer web, le nouvel artiste du numérique !

Il est incontestable de dire que l’informatique est un secteur d’avenir, toutefois tous les métiers informatiques ne donnent pas accès aux mêmes opportunités. Actuellement, le métier de web designer a le vent en poupe pour une belle carrière dans le secteur de l’informatique, du numérique,  de l’animation et de l’audiovisuel. Zoom sur le métier.

C’est quoi le métier de web designer ?

A la fois informaticien et graphiste, le designer web intervient lors de la création d’un site web, il s’occupe de la conception des pages web et de tout l’aspect graphique, de l’illustration à la mise en place des photos, en passant par le choix des couleurs et des animations. Il crée également les pictogrammes pour faciliter la lecture et la navigation sur les sites internet pour les internautes. Son travail demande une parfaite maîtrise des logiciels du graphisme comme photoshop et illustrator d’une part, la prise en compte des règle de l’ergonomie pour une meilleure expérience de navigation, la bonne connaissance des enjeux de communication et des désirs du client, d’autre part.

Quelle formation et quelles compétences ?

Il existe, aujourd’hui, une panoplie de formations qui préparent au métier de designer web. En fonction du projet et du diplôme de l’étudiant, il est possible d’intégrer un parcours bac+2, bac+3 ou préparer un grade de master dans une grande école ou un établissement spécialisé en informatique qui propose l’option design. L’offre de formations est très diversifiée à tous les niveaux :

  • Bac+ 2 : BTS design graphique option communication et médias numériques & DUT Métiers du multimédia et de l’internet ;
  • Bac+3 : Bachelor métier du web, web designer, concepteur webdesigner, etc., & Licence Professionnelle activités et techniques de communication spécialité design numérique ;
  • Bac+4 : DSAA Design mention graphique ;
  • Bac+5 : Master Création numérique spécialité design d’interface ; etc.

Quel salaire et quelle perspective d’avenir pour le designer web ?

Un web designer, en début de carrière, peut toucher 1 500 euros comme salaire brut, avec de l’expérience, ce montant peut rapidement atteindre 3 000 euros net par mois. En fonction de l’entreprise, le poste de designer peut aboutir à des fonctions de responsabilité comme celle de chef de projet, directeur artistique (DA) ou responsable de communication digitale, etc.

métiers informatiques à Montpellier

Informatique : le top 5 des métiers qui recrutent à Montpellier

Omniprésents et demandés dans tous les secteurs, les métiers de l’informatique connaissent une ascension fulgurante, notamment avec l’informatisation des outils de communication, d’enregistrement et de calcul des entreprises, fonction devenue indispensable à leur compétitivité. A Montpellier, le secteur informatique génère d’importantes opportunités d’emploi. Si vous êtes en quête d’une formation débouchant sur un métier qui ne connait pas le chômage, découvrez les principaux métiers qui recrutent à Montpellier !

Le chef de projet web technique

Chargé d’encadrer une équipe de développeurs, le chef de projet web technique veille à trouver des solutions aux problèmes de nature technique, tout en respectant le cahier des charges et à établir les spécificités techniques, les plannings et les budgets appropriés. Idéalement accessible après une formation bac+3 ou bac+5, le métier donne lieu à des rémunérations échelonnées entre 2 900 et 4 300 euros.

Le Traffic Manager

Le Traffic Manager est chargé au sein d’une entreprise d’assurer la commercialisation des produits et des services sur le web. Il crée des campagnes publicitaires tout en assurant leur gestion et en veillant à leur bon fonctionnement, en vue d’optimiser la visibilité et la rentabilité de son entreprise. Le Traffic Manager est un métier peu connu, et peu d’étudiants le choisissent pour en faire carrière, c’est pourquoi les lauréats ne trouvent pas de mal à décrocher un emploi. Les formations informatiques à Montpellier débouchant sur ce secteur sont aussi nombreuses que les sociétés en recherche des Traffic Managers.

Le métier d’ingénieur informaticien

Principal métier du secteur d’informatique, la fonction d’ingénieur informaticien est la carrière la plus importante à atteindre après des études en informatique. Les filières de l’informatique attirent à elles seules plus de 16% des effectifs des formations d’ingénieurs. Selon sa spécialité, l’ingénieur informatique peut intervenir dans les domaines des systèmes d’information, dans la gestion des réseaux et télécoms et dans les domaines de l’informatique industrielle.

Le spécialiste du Cloud Computing

Nouvelle tendance qui promet un bel avenir selon les spécialistes du secteur, le Cloud Computing permet aux entreprises de stocker leurs données du web non plus sur leurs ordinateurs, mais ailleurs, leur donnant un accès facile aux contenus via internet, même en cas de panne informatique dans la société. Très recherchés, les spécialistes du Cloud Computing travaillent sur le stockage des données de la société en dehors de l’entreprise et assurent l’accès sécurisé à ces contenus depuis des mobiles, des tablettes ou des postes de travail.

Assistant de publicité

Devenir Assistant de publicité/communication avec BTS en communication

La communication est une fonction liée à tous les secteurs d’activité et qu’on retrouve dans tous les types d’organisation. En effet, il existe un lien très étroit avec certains domaines tels que la publicité, le marketing et le management, ce qui offre de nombreuses opportunités pour les jeunes diplômés. Les universités et écoles en France proposent aux jeunes bacheliers des formations de courte durée en communication qui leur permettent d’accéder rapidement au monde du travail.

Le BTS communication est un diplôme post-bac qui se prépare en 2 ans et qui nécessite un stage pratique en entreprise pour être validé. La formation est beaucoup professionnalisante, elle prépare à la mise en œuvre des opérations de communication sous ses différentes formes (publicitaire, événementielle, relationnelle), dans le cadre de campagnes commerciales, institutionnelles, sociales ou publiques… Les débouchés du parcours sont aussi nombreux que variés. Découverte du métier d’Assistant de publicité/communication.

Zoom sur la profession d’Assistant de publicité/communication 

Le métier d’assistant publicité fait donc partie des nombreux débouchés d’un bts communication. C’est l’un des métiers très appréciés des jeunes diplômés dans le secteur. Concrètement, l’assistant en publicité est un professionnel qui aide l’équipe de publicité en charge de la préparation d’une campagne de publicité ou de communication. Il a pour tâche d’établir un cahier des charges à partir d’une commande reçue, tout en suivant des consignes claires, avant  de faire un devis une fois la planification des étapes de réalisation du projet terminée, ainsi que la prévision du matériel nécessaire et l’estimation des coûts de chaque opération. Il collecte, actualise et organise toutes les informations relatives à un projet, les diffuse sur des supports dédiés et procède enfin à leur archivage. Aussi, l’assistant en publicité/communication participe à la création d’un avant-projet, à l’élaboration des supports de communication virtuels ou physiques et de la maquette qui sera proposée au client. Cela peut être un logo, un décor, un mail, un texte et il s’assure que la réalisation correspond bien à l’idée de base. Enfin, Il assure le suivi et la diffusion de l’outil créé.

Ce qu’il faut à un Assistant de publicité/communication pour réussir ses missions

Retenons qu’il s’agit là d’un métier assez passionnant qui nourrit très bien son homme, puisque les salaires, variables d’une entreprise à une autre, sont toujours intéressants, même pour les débutants.

Toutefois, c’est un métier assez exigeant qui demande beaucoup de qualités, aussi bien sur le plan professionnel qu’humain. L’Assistant de publicité/communication doit par exemple maîtriser à la perfection les outils bureautiques et des logiciels spécialisés dans la publicité. Aussi, il doit être en mesure d’aller à la pêche à l’information et disposer d’un bon esprit de synthèse pour conserver les données les plus utiles. Outre, son excellente capacité de rédaction, son bilinguisme ou encore sa connaissance de l’univers de la communication et du marketing, il doit être un fin négociateur, disposer d’un excellent relationnel, prévoyant et surtout à l’écoute de ses collaborateurs. C’est le secret de la réussite en communication, dit-on.