Pourquoi travailler dans le secteur du numérique ?

Sur fond de digitalisation accrue des organisations (entreprises, institutions, associations…), dans tous les pans de l’économie française, de plus en plus de jeunes choisissent de préparer des diplômes dans le numérique, pour pouvoir saisir les nouvelles opportunités offertes par ce secteur. Si tel est votre cas, sachez que vous pouvez choisir parmi un large panel de métiers, aussi intéressants les uns que les autres. Découvrez, dans cet article, 3 bonnes raisons d’envisager une carrière dans ce domaine en pleine évolution.

#1 Le numérique, un domaine qui ne connaît pas la crise

Tirant profit du progrès technologique sans précédent et de l’innovation qui a révolutionné l’économie mondiale, le secteur digital a su évoluer, à tel point qu’il est désormais devenu indispensable, aussi bien pour les organisations que pour le grand public. Cette évolution est, d’ailleurs, appelée à s’inscrire dans la durée, ce qui conduira à l’émergence de nouveaux métiers dans les années à venir. Une tendance que confirme une étude publiée par Dell et l’Institut pour le futur. On apprend ainsi que 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore. Par conséquent, la liste des métiers du numérique va s’allonger, offrant un large choix aux jeunes diplômés.

Des technologies en vogue, telles que l’intelligence artificielle ou la domotique, poussent les métiers existants à s’adapter en permanence, à tel point que l’on assistera à l’apparition de nouvelles spécialités. On n’aura pas à attendre longtemps avant que cela ne se produise, puisque de nouveaux métiers ont déjà été créés pour répondre aux besoins pressants des entreprises. Citons-en des métiers tels que : data scientist, expert contrôle prédictif, roboticien, automaticien études et projets 4.0, pilote de drone civil, spécialiste data machine, imprimeur 3D, BIM manager… 

La dynamique des recrutements dans le numérique est portée par 5 tendances phares, à savoir la transformation digitale des organisations, le cloud C&SI, le big data, l’IoT, la cyber-sécurité. C’est que l’on apprend dans le « Bilan 2021 et perspectives 2022 du secteur numérique », publié par Numeum, l’organisation professionnelle de l’écosystème numérique en France.

#2 Le numérique, un secteur pourvoyeur d’emplois

Le secteur du numérique demeure un important créateur d’emplois, et ce, malgré la crise sanitaire. Ainsi, en 2020, 4 600 postes ont été créés, portant les effectifs salariés du numérique à quelque 538 262 personnes en 2020, toujours selon le bilan de 2021 de Numeum.

On apprend également que les emplois dans le numérique ont décollé au second trimestre 2021, en réponse à la levée progressive des restrictions sanitaires. Cette croissance s’est, ainsi, située, en France, à un niveau historique, qui a dépassé celui d’avant-crise (+2,8 % pour le secteur privé et +3,1 % pour le secteur numérique). Connu pour sa grande résilience, le secteur des services et logiciels a enregistré près de 2,9% de l’emploi salarié en 2020, contre 2,8% une année auparavant.

Les entreprises du numérique peinent à recruter des talents et des profils dotés des compétences nécessaires au développement de leurs activités et le déploiement des dernières innovations technologiques. Un contexte favorable aux nouveaux diplômés, qui peuvent facilement trouver des emplois bien rémunérés et qui répondent à leurs aspirations professionnelles.

#3 Des carrières évolutives

Le numérique est un secteur où l’évolution professionnelle est très rapide. Vous pouvez, ainsi, passer d’un poste plutôt ordinaire à un poste à plus forte responsabilité, au fur et à mesure de votre acquisition d’expérience. Les profils les plus compétents peuvent, pour leur part, se voir confier des postes clés au sein de l’entreprise, assortis d’importants avantages.Bref, les parcours professionnels de ce secteur ne connaissent pas la stagnation et les perspectives d’évolution sont très diversifiées. Par ailleurs, les profils numériques sont recherchés dans tous les secteurs d’activité. Vous pouvez, ainsi, choisir le secteur qui correspond à vos valeurs et vos convictions. Enfin, avec une solide expérience et un parcours professionnel réussi, vous pouvez tenter l’expérience entrepreneuriale en créant votre propre PME ou start-up.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.