etudiante qui revise

Quel métier faire avec un BTS Communication ?

La communication est un secteur d’activité particulièrement vaste qui vous offre d’intéressantes opportunités professionnelles. Le marché de la communication a représenté en France pas moins de 33,81 milliards d’euros en 2019, une croissance expliquée notamment par la digitalisation. Vous avez en outre accès à un large panel de formations avant d’intégrer le marché de l’emploi, et ce, à diverses fonctions. Le point dans cet article sur les métiers accessibles après un BTS Communication.

Qu’est-ce que le BTS Communication ?

Accessible après un baccalauréat, le BTS communication à Paris et dans toute la France vous prépare à rentrer dans la vie active après seulement deux ans d’études. 

Au cours de ce parcours professionnalisant, vous allez acquérir de solides compétences dans divers domaines grâce à des cours variés, comme :

  • la culture de la communication ;
  • la communication des entreprises ;
  • l’économie ;
  • le droit ;
  • les langues vivantes ;
  • etc.

En outre, le BTS Communication comporte différents projets et ateliers afin de vous permettre de mettre en pratique vos nouvelles connaissances autour de la communication. De même, des stages vous donnent l’opportunité de découvrir le monde de l’entreprise. Ces semaines passées en immersion dans le monde professionnel sont un véritable plus pour vos futures candidatures. 

Les caractéristiques de la communication

La communication revêt plusieurs formes. On peut ainsi trouver la communication publicitaire, corporate, digitale, de relations publiques…

Chacune possède ses propres spécificités mais certaines qualités et compétences sont dans tous les cas nécessaires. Il est ainsi important de savoir faire preuve de minutie, de réactivité, d’écoute et d’adaptabilité. Il est également nécessaire d’être ouvert d’esprit, curieux et de savoir être force de proposition. Les capacités d’organisation et de planification comptent par ailleurs parmi les soft skills recherchées.

Les métiers de la communication

A l’issue de votre BTS Communication, vous avez la possibilité de poursuivre vos études avec une Licence ou un Bachelor. Mais vous pouvez également intégrer le marché de l’emploi. C’est d’ailleurs l’objectif principal de cette formation qui se veut professionnalisante afin de faciliter votre insertion professionnelle.

Vous pourrez ainsi candidater auprès de diverses structures, à savoir : 

  • les agences de communication, de publicité ou de relations publiques ;
  • les agences Web, spécialisées dans la communication sur le Web ;
  • les entreprises ;
  • les institutions, comme les ministères, les préfectures ou encore les DDE ;
  • les associations et les ONG.

La communication est réputée pour être un secteur très varié qui offre un large panel de débouchés. Vous pourrez ainsi postuler à différents métiers afin de concevoir et mener à bien des projets de communication. Parmi les métiers les plus prisés dans la communication, nous retrouvons notamment : 

  • le chargé de communication ;
  • le directeur de la communication ;
  • le chef de projet ;
  • le directeur de clientèle ;
  • le chef de publicité ;
  • le chargé de relations publiques ;
  • le responsable événementiel ;
  • le directeur artistique ;
  • l’attaché de presse ;
  • le rédacteur ;
  • le community manager ;
  • le traffic manager ;
  • le média planner ;
  • etc.

La communication a subi de profondes transformations au cours des dernières années, notamment du fait de la digitalisation et de l’essor d’Internet ainsi que des réseaux sociaux. Les professionnels ont dû s’adapter et les métiers ont également été impactés. On a ainsi vu de nouveaux métiers émerger comme : 

  • le brand content manager ;
  • l’UX Designer ;
  • le social media manager ;
  • le consultant en e-réputation ;
  • le chef de projet digital.

La communication est ainsi devenue un véritable levier en matière d’employabilité avec de nombreuses opportunités et passerelles. 

formation informatique

Les métiers et l’emploi dans l’informatique

A l’ère de la digitalisation, le secteur du numérique et de l’informatique souhaite recruter. Malgré la crise, il cherche à embaucher des individus qualifiés afin de mettre en place des moyens, dispositifs, méthodes et outils informatiques innovants. Sans cesse en évolution, l’informatique englobe de nombreux domaines d’activité comme celui de l’intelligence artificielle, la cybersécurité, la production industrielle, le marketing ou encore la santé et la finance. L’EPSI vous dit tout ce que vous devez savoir sur l’emploi dans l’informatique ! 

Un secteur qui recrute malgré la crise

En perpétuelle mutation, le secteur de l’informatique est chaque fois plus innovant en repoussant les limites du réel. A l’ère de la digitalisation et de la robotisation, il est présent partout dans notre société. Applications, logiciels, entreprises, services numériques, administration, e-commerce, objets connectés… sont autant de marchés où l’informatique est présent. 

La crise sanitaire a d’ailleurs révélé la nécessité de personnel qualifié dans le secteur de l’informatique. Devenus encore plus essentiels, les métiers de l’IT (Information Technology) sont très prisés et recherchés par les entreprises. En hausse, l’activité digitale a d’ailleurs transformé les stratégies et façons de faire pendant la crise de la Covid-19. Ce virus a impacté l’organisation de nombreuses sociétés, qui ont adapté leurs systèmes de travail à distance en privilégiant le modèle de travail hybride et le télétravail.

Les débouchés dans l’informatique

En fort développement, les métiers de l’informatique offrent de belles perspectives d’avenir, c’est pourquoi l’école EPSI propose des formations informatiques. Voici quelques exemples d’emplois dans l’informatique :

  • développeur : selon la spécialité choisie (Web ou mobile), vous construisez des programmes informatiques pour vos clients. Pour ce faire, vous devez maîtrisez des langages de programmation et codes de développement ; 
  • webdesigner : si vous avez un profil créatif, le webdesign est fait pour vous ! Vous vous chargez de l’identité visuelle des sites ; 
  • spécialiste du Cloud Computing : en tant que nouvelle tendance, le Cloud Computing consiste à stocker les données des entreprises sur le Web. Vous êtes donc en charge du stockage sécuritaire des informations ; 
  • expert en référencement : votre rôle est d’analyser les statistiques Web et de créer une stratégie de visibilité afin d’avoir un meilleur référencement sur le Web ;
  • technicien support informatique :  votre fonction principale est de trouver des solutions aux problèmes des utilisateurs. Vous vous chargez de prendre les appels des clients et de trouver des solutions pour répondre à leurs interrogations ; 
  • expert en sécurité informatique : vous travaillez dans la cybersécurité qui a pour objet d’anticiper, prévenir, analyser et anéantir les cybermenaces qui planent sur les entreprises ; 
  • traffic manager : vous organisez les stratégies webmarketing et créez les campagnes publicitaires afin d’accroître la visibilité et la rentabilité de votre entreprise ; 
  • chef de projet informatique : vos missions consistent à traduire les demandes des clients en solutions informatiques ;
  • ingénieur informaticien : vous gérez la conceptualisation, le développement et la maintenance de diverses applications numériques au sein de votre entreprise. 

La plupart des postes dans l’informatique sont des CDI (94 %) dont 69,1 % sont des cadres. En somme, les métiers dans l’informatique sont, la plupart du temps, des postes à responsabilité qui vous confèrent de belles perspectives d’évolution et de salaire. En France, le salaire moyen pour les emplois informatiques est de 27 500 euros brut par an. Innovant et multisectoriel, l’informatique est un domaine porteur. 

école de commerce à Paris

Etes-vous en quête d’une école de commerce à Paris ?

Si Paris est considérée comme le top des villes étudiantes en France, ce n’est pas pour rien. Avec environ 900 000 individus inscrits dans le supérieur, c’est de loin la ville qui accueille le plus grand nombre d’étudiants dans le pays, et elle regroupe plusieurs écoles de commerce de renom, d’ingénieurs mais aussi des arts et métiers. Voici une liste de 5 écoles de commerce et de management que vous pourrez intégrer dans la capitale française.

Ascencia Business School

C’est une école de commerce de management en alternance qui propose une filière complète sur 5 ans, du niveau bac à bac+5, débouchant sur des titres certifiés par l’Etat. Son projet de formation est structuré autour de trois principaux éléments : l’entreprenariat, le management du web, la culture de la responsabilité.

European School of Advanced Management (ESAM)

Les programmes de l’ESAM sont également accessibles à Toulouse et Lyon. Du haut de ses 30 années d’existence, elle fait partie des références françaises dans la formation aux métiers du management et son appartenance au Groupe IGS confère aux diplômés une bonne visibilité sur le marché du travail. Le programme offert par l’ESAM est reparti en 2 cycles : bachelor et master avec la possibilité de choisir parmi 4 spécialisations (management stratégique, entrepreneuriat, international management et ingénierie juridique des affaires).

Institut International du Commerce et du Développement (ICD)

Construit en 1980, l’ICD est aussi membre du groupe IGS. Ses programmes de formation post-bac sont accessibles également à Toulouse et les diplômes préparés sont reconnus par l’Etat. Plus de 70 universitaires partenaires dans le monde témoignent de l’importance de la dimension internationale de l’école qui propose 7 spécialisations dans les secteurs du marketing et du management.

Institut de Formation aux Affaires et à la Gestion (IFAG)

IFAG est un réseau composé d’une quinzaine de campus accessibles dans différentes villes françaises. Ses parcours sont proposés en formation initiale ou en alternance, mais il existe également des programmes de formation continue pour les professionnels et adultes. L’IFAG propose 3 diplômes : Bachelor « Responsable Projet et Développement », MECP « Manager d’Entreprise ou de Centre de Profit, bac+5 », MSc « Master Of Science International Business & Management (double diplôme).

IDRAC Business School

L’IDRAC n’est plus à présenter dans l’univers des écoles de commerce françaises, avec un demi siècle d’existence dans le domaine et une forte présence sur le territoire national (accessible dans 10 villes françaises). L’école de commerce à paris possède également deux campus à l’étranger (en Irlande et en Espagne) et entretient des relations solides avec pas moins de 85 universités partenaires dans une trentaine de pays. De quoi faciliter l’internationalisation des profils. Les différents programmes de l’IDRAC Business School sont : Bachelor, BTS, PGE, MBA et Master.

ventes sur Internet

Le e-commerce français en quelques chiffres (exercice 2016-2017)

Le secteur de l’e-commerce se porte bien en France, la preuve avec ces chiffres clés du secteur lors de l’exercice de 2016-2017, publiés par la FEVAD, en marge de la 6ème édition des Enjeux E-commerce. Décryptage !

Les ventes sur Internet en forte progression

Le rapport en question s’est penché sur le e-commerce selon deux typologies distinctes, à savoir les particuliers et les professionnels.

Au niveau de l’e-commerce pour les particuliers, on note une nette progression des ventes sur Internet (+15%) en douze moi. La valeur des transactions effectuées en ligne est estimée à 1,029 milliard, soit une hausse de 23% par rapport à l’année 2015. Le mobile aussi est très sollicité pour les opérations en ligne, le pourcentage d’achats effectués via ce canal est passé à 16%, soit 11,2 milliards d’euros sur les 72 milliards de chiffre d’affaires réalisés.

Pour résumer le tout, 36,6 millions de français ont utilisé Internet pour faire leurs achats, dont 1/4 sur mobile. Tous les voyants sont donc au vert dans un secteur en constante mutation.

Plus de 200 000 sites e-commerce actifs en France

Au niveau des plateformes e-commerce accessibles en France, l’étude fait état d’un peu plus de 204 000 sites marchands actifs sur le territoire national depuis 2016, soit environ 20 000 nouveaux sites en l’espace d’une année. Le top 5 de sites et application e-commerce les plus visités en France, selon Internet Global, envoie un peloton de tête composé de Amazon, Cdiscount et Fnac, suivis par Voyages SNCF et Vente-privée.

Au niveau de l’emploi, 52% des sites leaders ont augmenté leurs effectifs en 2016 et 48% d’entre eux avaient prévu une augmentation en 2017. Inutile donc de dire si le secteur a encore de beaux jours devant lui, les opportunités d’embauches sont réels et le seront aussi longtemps que l’univers du numérique continuera d’évoluer. Suffisant pour envisager une formation e commerce, dans le cadre des études supérieures, non ? En tout cas, le choix parait judicieux.

ecole de finance

Les écoles de finance pour le développement des entreprises

Que vous aspiriez à intégrer la filiale d’une multinationale ou bien que ce soit le monde des PME, des collectivités territoriales ou encore des établissements publics qui vous attire, les écoles de management ou de gestion vous doteront du socle des connaissances nécessaires à pareille entreprise.

Une ouverture vers de nombreux métiers

Intégrer le conseil d’administration ou travailler directement avec le PDG d’un groupe, tels sont les enjeux qui vous attendent après une formation en Management et Développement de l’entreprise dans une école de finance puis une expérience de plusieurs années. Avec un rôle à forte autonomie, chacun pourra trouver sa voie et atteindre une strate du monde de l’entreprise différente, en fonction de ses capacités, de ses centres d’intérêt, mais aussi de ses motivations. Il pourra en effet s’agir aussi bien de la fonction de chef de produit, de consultant en organisation et stratégie, de directeur régional, de responsable marketing ou même de secrétaire ou délégué général.

En effet, suivre une formation en école de finance permettra aux individus les plus motivés d’atteindre leurs objectifs de carrière tout en bénéficiant d’un enseignement de qualité.

Les formations des écoles de finance

Si les écoles de finance permettent de former des professionnels polyvalents, c’est avant tout parce que les formations qu’elles proposent sont diversifiées. On trouvera ainsi aussi bien des Bachelors Professionnels en 3 ans, des cycles Mastères professionnels, des MBA spécialisés, des programmes Grandes Écoles,  en formation en alternance ou en formation continue. La plus grande force de ces écoles, c’est d’abord la possibilité offerte à chacun d’atteindre ses objectifs professionnels à condition de persévérance, de force morale et de passion pour le travail. Autant de points qui ne sont pas à la portée de tous, et qui ne manqueront pas d’être appréciés dans votre futur professionnel !

IGS-RH

IGS-RH : plus qu’une école, un révélateur de talents

L’aspect des ressources humaines est un point essentiel et primordial dans le monde de l’entreprise qui ne peut être laissé au hasard, et requiert des qualités, connaissances et compétences solides. Afin de se former de la meilleure façon qui soit au monde des ressources humaines, l’Institut de Gestion Sociale propose un cursus complet et unique, reconnu par les professionnels qui plus est !

Vers la formation des responsables et directeurs RH

Lorsqu’il est question de formation en ressources humaines, il est essentiel de savoir vers quel métier on se dirige, ainsi que les missions qui seront confiées en fonction de la terminologie du diplôme obtenu ou du grade que l’on atteint. En effet, les ressources humaines sont un domaine aux multiples variations et teintes, allant de la recherche de talents à l’administration du personnel en passant par la gestion des paie ou encore les prévisions de masse salariales, ou encore la politique de communication interne d’une entreprise. Également, appartenir au service RH d’une entreprise ne doit pas nécessairement se limiter aux seuls murs de la société, mais les missions sont extensibles à l’échelle internationale, notamment lorsqu’il sera question de partenariat, recherche de nouveaux collaborateurs, ou encore relations internationales dans un secteur pointu.

Une formation qui s’adapte aux besoins du marché

Parce qu’il faut vivre avec son temps, l’IGS-RH développe les axes d’apprentissage qui s’accordent parfaitement aux demandes actuelles en matière de pratiques et compétences des membres du management RH, par le biais de deux cursus, qui entre dans une même directive.

Il s’agit, en effet, d’une formation en gestion RH pour les années de Bac+3 et Bac+4, au cours de laquelle on apprend avec précision toutes les mesures, pratiques, compétences et connaissances nécessaires à l’application de la première richesse d’une entreprise : son personnel. Ensuite, l’année de Bac+5 est celle de la Formation Management RH. Elle permet de poser un nouveau regard sur les missions RH, de repenser les règles de fonctionnement d’une entreprise, de son système de paye, mieux encore sa communication interne ainsi que l’accompagnement et la formation des employés afin de leur permettre d’évoluer durablement au sein de l’entreprise.

Enfin, la mission RH est une mission qui nécessite de nombreux talents, dont la capacité d’écoute, d’analyse, de médiation, d’expression, de réaction…

Communication d’entreprise : les compétences les plus demandées

Réduite à ses débuts à la relation presse et à la relation publique, la communication couvre aujourd’hui un domaine très large avec des ramifications très nombreuses. De la communication d’entreprise au community management en passant par la publicité et l’inbound marketing, l’explosion de l’intensité concurrentielle dans la grande majorité des secteurs d’activité a conduit à la spécialisation de la communication. Les cursus académiques sont donc en perpétuelle adaptation pour répondre à la forte demande du marché de l’emploi. Le point sur les compétences clé dans la communication pour maximiser les chances de réussite de son projet professionnel…

Les compétences qui font toute la différence

Parmi cette multitude de spécialités, certaines sont presque saturées. D’autres accusent toutefois une véritable pénurie avec un manque aigu dans certaines compétences. Selon les récentes études, les entreprises chercheraient chez les profils communication les compétences suivantes : création de contenu (100%), animation de communauté (93%) et l’analyse de la data (71%). Cette évolution des tendances pousse les écoles et les universités à s’adapter continuellement, surtout concernant les différentes spécialités qu’elles proposent, à savoir la formation BTS communication des entreprises, le bachelor, et les masters.

Optimisez vos chances d’évoluer rapidement dans le monde professionnel

Vous rêvez d’évoluer dans le monde de la communication ? Vous aimez les défis ? Vous voulez servir de trait d’union entre votre entreprise et le monde extérieur ? Vous voulez être dans le feu de l’action, organiser des événementiels, assurer la relation avec les médias et veiller continuellement sur l’image et la réputation de votre boîte ? Informez-vous sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous afin de faire un choix réfléchi en adéquation avec les besoins du marché pour optimiser vos chances d’intégrer le monde professionnel. Cependant, il est important de noter que les nouvelles spécialités en relation avec les nouvelles technologies, le web et l’infographie restent les plus demandées.

Découvrez le Programme Grande Ecole de l’IDRAC Business School

Les Programmes Grandes Ecole (PGE) sont au cœur de l’offre de formation de nombreuses écoles de commerce qui souhaitent ainsi proposer un cursus « clé en main » pour une insertion professionnelle rapide et à la hauteur des ambitions des étudiants. C’est notamment le cas de l’IDRAC Business School, grande ecole de management qui propose un PGE calibré pour le marché du travail. Explications…

Les bonnes raisons pour entreprendre un PGE

Dans les Programmes Grande École, les étudiants vivent des expériences uniques au cœur d’un environnement multiculturel et dépassent les idées reçues en confrontant des approches et des perspectives différentes. Le programme International Grande Ecole de l’IDRAC Business School combien un enseignement théorique et une pédagogie expérientielle, assurant ainsi le développement de la capacité d’analyse de l’étudiant ainsi que l’acquisition d’un socle solide de compétences théoriques et empiriques.

Le PGE de l’IDRAC repose sur sa méthode pédagogique alliant trois semestres d’étude des fondamentaux du management avec deux semestres de réalisation de grands projets, trois semestres à l’international sous forme de stages ou de cours et deux semestres pour développer une spécialisation. Etudier à l’IDRAC, c’est s’assurer une insertion professionnelle rapide, grâce au vaste réseau de l’IDRAC et à sa vocation d’accompagnement personnalisé des étudiants.

Le PGE IDRAC à la loupe

Le Programme Grande École de l’IDRAC est accessible directement en post-bac et aboutit à l’obtention d’un diplôme de niveau bac +5 ainsi que du grade master délivré par le Ministère de l’enseignement Supérieur. Conçu pour répondre aux besoins des entreprises en professionnels performants et opérationnels, le PGE IDRAC vise la formation des cadres et dirigeants d’entreprise de demain et vise à développer chez les étudiants une maîtrise poussée des techniques et outils de management tout en permettant un épanouissement professionnel à travers de nombreux stages et immersions professionnelles en entreprise en France et à l’international tout au long du parcours.

Focus cursus : Responsable en Management et Marketing des Industries de la Santé

Actuellement engagé dans un cursus spécialisé dans l’univers de la pharmacie, de la médecine humaine ou vétérinaire ou encore des sciences de la vie ? Vous former de manière plus poussée vers les industries de la santé est une ambition que vous nourrissez ? Découvrez le cycle mastère pro 2 « Responsable en Management et Marketing des Industries de la Santé », titre certifié par l’État de niveau 1…

L’objectif de la formation

Parce que les spécialistes en formation en pharmacie, médecine, vétérinaire et sciences de la vie sont les mieux placés pour répondre aux problématiques des industries de la santé, ce cursus a pour objectif de les former au management industrie pharmaceutique de haut niveau, ouvrant à des compétences opérationnelles et internationales pour occuper des postes à forte responsabilité. Les opportunités sont ainsi renouvelées car ce diplôme est pensé avec et pour les entreprises. Professionnalisante, la formation s’étale sur 12 mois, avec 4 mois de cours (dont 1 semaine aux Etats-Unis) et 8 mois d’alternance. Les étudiants sont également amenés à s’orienter soit sur les aspects marketings des industries de la santé soit vers les affaires réglementaires.

Parmi les cours proposés, les étudiants seront amenés à étudier la finance, le management et la négociation, le développement personnel, l’anglais professionnel, le marketing, la stratégie digitale… Également, de nombreux intervenants proposeront de donner aux étudiants leur point de vue sur le monde des industries de la santé et ouvrir sur les débouchés de ce secteur essentiel de la santé.

Apprendre par le Faire

Au cours du cursus, l’étudiant doit axer une réflexion vers les problématiques des entreprises, dans le marketing ou le management, en fonction des spécialisations qu’il aura favorisées. L’objectif de cette réflexion doit amener l’apprenant à proposer des recommandations argumentées afin de proposer une stratégie qui s’applique dans le présent ou dans un avenir proche. Pour cela, il devra rédiger un mémoire professionnel dactylographié de 80 à 100 pages. Ce mémoire sera défendu devant un jury. Il sera ainsi l’occasion idéale pour l’étudiant de montrer son aptitude de répondre à des problématiques actuelles liées au monde des entreprises de la santé, de défendre les enjeux de sa proposition et proposer un plan d’action à mettre en place. Réflexion approfondie, mise en lumière d’une capacité d’amélioration du contexte de la santé, capacité à défendre un projet et à l’argumenter… autant de missions visées par cette formation.