La création de jeux : une nouvelle manière de voir la formation pour les CPE

Jouer n’est pas toujours dénué d’objectifs car il existe des jeux dont le but est ludique, permettant de pousser la réflexion autour d’un sujet donné ou encore d’améliorer sa communication. Cela peut être un passe-temps à la fois amusant et constructif pour certains, mais pour les étudiants du master SMEEF spécialité « Conseiller Principal d’Education », c’est une toute autre histoire.

En effet, dans le cadre de leur parcours de formation, ces étudiants sont amenés à concevoir, réaliser et expérimenter des jeux de société ayant un rapport avec leur secteur d’activité ciblé.Cette nouvelle approche a été intégrée dans l’Unité d’Enseignement du master sous l’appellation « Techniques de communication et d’animation de groupes ».

Deux jeux pour susciter l’intérêt des élèves

Il n’est pas aisé d’aborder certains thèmes avec les élèves, notamment ceux en rapport avec la sexualité, la drogue, le « vivre ensemble » ou encore l’orientation. Les conseillers principaux d’éducation font constamment face à cette situation. Il n’aurait pas été possible de discuter d’une manière subtile avec les élèves et réussir à entrer en communication constructive avec eux sans la mise en place de deux jeux particulièrement intéressants.

Sous forme de fiche question/réponse, « collège quiz » un des deux jeux en question, donne un aperçu sur les principaux acteurs de l’établissement, les points à respecter dans le cadre d’une vie collective, les tâches et responsabilités de chacun, le règlement … Quant au « Jeu de la loi et de l’élève citoyen », celui-ci est basé sur le principe du jeu de l’oie. Pour y participer, des équipes d’élèves en binômes se forment et réfléchissent de manière collective autour de thèmes, discutent à propos des règles, débattent et défendent leur position. Ce jeu a pour principal objectif de faciliter la communication et de faire chuter la pression afin de permettre aux élèves de s’exprimer, d’avoir confiance en eux-mêmes et de leur donner l’envie de proposer des solutions dans le respect de l’esprit du groupe.

C’est une méthode pédagogique pour le moins efficace, alliant l’utile à l’agréable et qui mérite qu’on lui accorde tout l’intérêt qu’elle mérite.

Crédit photo : formavox

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *