L’apiculteur, cet ami des abeilles

L’apiculture consiste à élever les abeilles domestiques (Apis Mellifica), encore appelées abeilles de miel, pour exploiter les différents produits qu’elles fabriquent, à savoir le miel, la cire, le pollen et la gelée royale. L’apiculteur entretient les ruches et prend soin des abeilles en fonction des saisons. Zoom sur un métier délicieux !

Les tâches de l’apiculteur

Pour maintenir les colonies en bonne santé, l’apiculteur est censé connaître les cycles saisonniers des abeilles. En effet, celles-ci se comportent différemment en fonction des saisons. En hiver, avec la baisse des températures et l’absence de fleurs mellifères, l’essaim se regroupe à l’intérieur de la ruche pour maintenir une température convenable en attendant la belle saison. Avec l’arrivée du printemps et l’éclosion des fleurs mellifères, la ruche reprend vie. La reine pond, le nombre d’abeilles augmente au même titre que la production du miel.

Pour que celle-ci soit de bonne qualité, l’apiculteur doit veiller à ce que la reine et les abeilles ouvrières soient en bonne santé. La reine bénéficie d’une longévité de 4 à 5 ans, tandis que les ouvrières, elles, ne vivent qu’entre 45 et 60 jours. Pour assurer la pérennité de son projet, un bon apiculteur doit disposer d’un élevage de reines pour être en mesure de remplacer les colonies périclitées ou encore pour multiplier les ruches et augmenter la production de miel.

L’apiculteur : à la fois scientifique et entrepreneur

Il est impossible de réussir un élevage d’abeilles sans être doté de certaines connaissances scientifiques, notamment en biologie des abeilles, en pathologie, en flore ainsi que d’un savoir-faire d’ordre technique relatif à la production, à l’installation d’un rucher, à l’utilisation de certains matériels… Enfin, de solides bases en gestion d’entreprise sont nécessaires, que ce soit pour commercialiser le miel et ses produits dérivés ou pour garantir la santé financière de l’entreprise. L’apiculteur est souvent amené à participer à des foires, des expositions et des salons dédiés aux produits locaux et du terroir afin de vendre et faire connaître son miel et ses produits au public.

Un projet d’apiculture nécessite des infrastructures et des équipements adaptés : terrains, locaux, véhicules, appareils d’extraction et de conditionnement… Ce métier est loin d’être facile. Seules les personnes passionnées peuvent l’exercer sans s’en plaindre, en raison des multiples difficultés qu’elles ont à surmonter : mortalité des abeilles, pollution, maladies, climat, prédateurs, etc.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *