paysagiste

Métier de paysagiste : avez-vous la main verte ?

Les métiers du paysage sont destinés aux personnes passionnées par la nature, les plantes et le jardinage. Il est vrai que certaines personnes ont le don de prendre soin des plantes et arrivent à merveille à faire vivre leurs collections de plantes grasses ou de bonsaï et à entretenir leur jardin. Cependant, avoir la main verte n’est pas une obligation pour pouvoir travailler en tant que paysagiste, car des formations dédiées existent et permettent à chacun d’apprendre ce métier passionnant.

Que faut-il pour devenir paysagiste ?

Que vous soyez un vrai passionné ou une personne en reconversion, il sera utile de connaître certaines vérités sur le métier de paysagiste afin que vous suiviez cette formation en connaissance de cause et que vous ne soyez pas déçu une fois sur le terrain. En effet, le travail du paysagiste s’effectue en extérieur, même lorsque le climat se montre rude et capricieux. C’est un travail qui nécessite beaucoup d’effort physique, donc, il n’est pas fait pour les personnes santé fragile et au petit gabarit.

Si vous correspondez au profil exigé, n’hésitez pas à demander des informations complémentaires à un paysagiste de votre région. Vous aurez également l’occasion de constater par vous-même les conditions et le cadre de travail dans lequel s’exerce ce métier. Une fois que votre décision est prise, renseignez-vous sur les formations que vous pouvez suivre. Même si vous considérez que vous avez les connaissances et le savoir-faire pour exercer ce métier, sachez qu’il est toujours préférable de suivre une formation car elle vous offrira un diplôme qui fera la différence dans votre parcours professionnel et augmentera vos chances de réussite dans le monde du paysagisme.

Quelle formation choisir ?

Il existe de nombreuses formations en France aux métiers du paysage, à distance ou en présentiel. C’est à vous d’opter pour une formation qui s’adapte à votre projet professionnel et vos perspectives d’avenir. A titre d’exemple, les CAPA, Bac Pro, BTSA sont parmi les formations initiales les plus sollicitées. Elles sont sanctionnées par un diplôme d’Etat et peuvent être suivies en formation continue. La formation Ouvrier/ère du paysage à l’AFPA est, quant à elle, une formation diplômante disponible en alternance ou par la voie de la VAE.

Enfin, sachez que la profession de paysagiste n’étant pas protégée, n’importe qui, même sans diplôme ni certificat de formation, peut prétendre être un jardinier-paysagiste. Toutefois, pour monter une entreprise dédiée aux métiers du paysage, il est préférable, voire nécessaire, d’être doté d’un diplôme adéquat. Les centres de formations sont accessibles aux particuliers qui souhaitent bénéficier d’une formation aux métiers du paysage.

 

Crédit photo : onisep

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *