Science Po Paris dévoile les secrets de sa réussite

Quel est le point commun entre Christian Dior, François Hollande et Marcel Proust ? Ils ont tous les trois étudiés à Science Po Paris, l’une des écoles les plus désirées par les étudiants français.

 

Science Po, une école qui attire

Tous les ans des milliers de candidats français et étrangers préparent le concours d’entrée aux prestigieux Instituts d’Etudes Politiques de Paris, plus souvent appelés  Science Po. Pour cela, certains s’orientent vers une prépa privée d’autres organisent seuls leurs programmes de révision.

Un tel investissement pour rejoindre Science Po s’explique par non seulement le prestige et la renommée de l’établissement, mais également par les cours généralistes qui y sont enseignés. Les candidats aspirent à trouver un juste milieu entre la faculté, qui serait peu encadrée et la classe préparatoire qui serait assez difficile.

Science Po offre un premier cycle très diversifié s’inscrivant dans une logique de lycée, à travers ses  conférences de méthode organisées en petites classes.

Science Po et la diversité sociale

L’établissement parisien a récemment décidé de ne plus rendre automatique l’intégration des élèves ayant eu la mention très bien au Baccalauréat. Ces derniers devront désormais faire comme les autres candidats, c’est-à-dire constituer un dossier de candidature incluant une lettre de motivation, la présentation, le parcours ainsi que les résultats scolaires.

Ces mesures visent à privilégier l’engagement des étudiants que ce soit au niveau scolaire mais également associatif (sport, culture, politique…). C’est cette même logique de diversification des profils qui a conduit à ouvrir en 2001 les portes de Science Po aux élèves issus des zones d’éducation prioritaire (ZEP), grâce à un processus d’intégration privilégié.

 

Formation actus est toujours à la recherche des meilleures formations d’enseignement supérieur. Découvrez-en bien d’autres encore dans nos prochains articles !

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à cette question *