L’alternance pour les séniors

Avec une progression constatée de 11,6 % du taux de chômage, la catégorie des plus de 50 ans est mise à mal en matière d’emploi. Pour lui apporter une réponse et booster l’économie du pays, le gouvernement Français envisage des formations en alternance pour nos chômeurs les plus âgés ainsi qu’une réforme du contrat de génération. Focus sur une problématique qui préoccupe l’état depuis 2010…

« Une solution pour contrer la crise ? »

Force est de constater que le marché du travail va mal que l’on parle des moins de 25 ans, comme des plus de 50 ans, qui peinent :

  • soit à entrer dans la vie active malgré leurs diplômes et expériences,
  • soit tout bonnement à y rester de manière pérenne.

De nouvelles solutions sont aujourd’hui envisagées pour les accompagner vers l’emploi :

  • Favoriser les formations en alternance en permettant aux plus âgés des séniors en chômage de longue durée de bénéficier d’un statut d’apprenti à présent uniquement réservé aux jeunes de moins de 25 ans. Ceci permettrait notamment aux séniors de conserver une activité salariée et au chef d’entreprise d’embaucher à moindre coût
  • Un accompagnement personnalisé par Pôle Emploi
  • L’élargissement du contrat de génération qui aide l’entreprise à embaucher un jeune s’il elle garde un salarié âgé.

« Une ébauche de solution ? »

En pratique, qu’est ce que cela donne ? L’idée du ministre de l’emploi est la suivante : développer l’alternance chez les plus de 50 ans en adaptant le contrat de professionnalisation existant aux caractéristiques des demandeurs d’emplois séniors.

Comment ? Tout simplement en en améliorant la rémunération (Expériences professionnelles et charges familiales obligent) mais aussi en leur proposant des formations adaptées à leur parcours professionnel ou leur permettant de s’essayer à un nouveau corps de métier répondant à leurs aspirations.

Le chômage n’ayant jamais connu de taux aussi élevé, cette initiative en faveur de l’emploi, promet de nous rendre le sourire.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *