Retour en grâce de la filière universitaire

Véritable indicateur des tendances en matière d’orientation, la plateforme APB, destinée à recevoir les choix étudiants des futurs bacheliers, affiche un important regain d’intérêt pour les filières universitaires, encore boudées il y a quelques années. Cursus n’ayant plus de plomb dans l’aile, la licence ou les filières courtes comme les IUT ont retrouvé de leur superbe et c’est loin d’être un hasard. Décryptage d’un phénomène bien de notre époque…

Un plébiscite sans équivoque

47 %. Voilà le chiffre record atteint par l’université parmi les orientations choisies sur APB. Cela représente environ 1 étudiant sur 2 envisageant de s’en remettre à la pédagogie de la faculté française. Les bancs de la fac seraient donc en passe de retrouver de leur attrait auprès des nouvelles générations de bacheliers ambitionnant de s’insérer rapidement au sein du marché du travail.

Des formations de qualité à moindre coût et avec un emploi à la clé assurant de décrocher son indépendance et d’être autonome. C’est en partie ce qui expliquerait ce surprenant revirement de situation après des années de grise mine.

Aujourd’hui montrées du doigt, les grandes écoles affichant des tarifs rédhibitoires et des diplômes non reconnus par l’Etat n’ont plus le vent en poupe, pour le plus grand plaisir de la secrétaire d’Etat Geneviève Fioraso qui ambitionne de hisser l’université hexagonale au rang d’ambassadeur d’un modèle performant.

Focus sur demain

  • Des cursus divers de plus en plus sélectifs aux intitulés édulcorés,
  • la reconnaissance sur le marché du travail,
  • la possibilité de l’alternance et d’une année à l’étranger,

Ces paramètres assurent au système tricolore une pérennité évidente.

Se donnant pour perspective de redorer son image obsolète, l’université française prévoit de faire afficher sur APB dès 2015, le taux de poursuite des études et celui de l’insertion professionnelle par filière. Une idée qui remporte tous les suffrages et qui permettra au plus grand nombre de faire des choix sans doute plus opportuns en matière de carrière et de perspectives d’avenir.

 

Crédit photo: UPF

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à cette question *