formation cambrioleur

En Chine : cambrioler ca s’apprend !

En Chine, devenir cambrioleur, s’apprend sur les bancs de la Fac.  Parmi les formations les plus insolites que compte l’univers des études supérieures, celle proposée par l’une des nombreuses universités chinoises pose question. Las bas, on y apprend à penser et élaborer une stratégie de mise en place d’un cambriolage fictif. En somme : une fois votre diplôme en poche, vous serez en capacité d’organiser le braquage d’une banque en bande organisée. Focus sur cette formation pour le moins incongrue…

Un diplôme sous les traits d’Arsène Lupin

Destinée à permettre aux étudiants d’exceller en matière d’organisation budgétaire, d’organisation et de planification, la formation en cambriolage de la faculté Chinoise donne le ton en promettant aux candidats en banditisme d’être en capacité de cambrioler une banque en moins de 7 minutes.

Formation audacieuse que celle de l’université de Guangdong qui apprend à mettre en place un plan de cambriolage organisé et bien ficelé avec un chauffeur , un chef, un serrurier , deux voleurs et un homme armé. Le but ? Aider les étudiants à mettre en avant leur capacité à gérer un budget et par là même acquérir de la rigueur et une propension au management d’équipe.

Une formation pour toucher le jackpot

Organiser, planifier, faire preuve de vigilance, gérer une équipe, ces qualités sont aujourd’hui très demandées par les recruteurs. La plupart des universités les abordent de manière théorique et formelle. Avec cette formation ludique, elles prennent plus de sens et deviennent concrètes en offrant ainsi l’opportunité aux étudiants d’aborder des problématiques nouvelles sous un angle plus contextualisé.

Une formation qui fait mouche et n’a sans doute pas finit de faire parler d’elle  !

 

Crédit photo : aufait

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à cette question *