Technicien réseau : formation et carrière d’un expert très convoité !

Le technicien de réseaux est un spécialiste informatique et réseau qui gère l’installation et la maintenance des équipements réseaux au sein d’une entreprise. C’est une expertise de plus en plus recherchée par les entreprises- notamment grâce à la montée en puissance de la digitalisation des services- car elle demeure essentielle à leur bon fonctionnement.

Quelle formation suivre pour devenir un technicien de réseau ? Quelles sont les possibilités d’évolution du professionnel ?

Poste accessible à partir d’un bac+2

En ce qui concerne la formation technicien reseau, pour exercer la profession, il faut au minimum un bac+2 en informatique. Toutefois, au regard de l’importance du poste, les employeurs sont de plus en plus nombreux à exiger à l’embauche une expérience d’au moins une année au sein d’un service informatique.

La toute première condition pour accéder à la formation est l’obtention d’un bac S ou d’un Bac STI2D. L’obtention d’un poste se fait également en suivant diverses formations spécialisées en informatique :

  • BTS Informatique et réseaux pour l’industrie et les services techniques
  • DUT Réseaux et télécommunications
  • DEUST Assistant micro-réseaux logiciel
  • DEUST Maintenance et installation de réseaux
  • DEUST Systèmes d’information et réseaux, gestion et développement
  • Formation spécialisée Technicien conseil en réseaux et télécommunications
  • Licence professionnelle STS : spécialité réseaux et télécommunication.

Technicien réseaux : carrière et évolution professionnelle

Déjà, le technicien réseau informatique bénéficie d’une rémunération encourageante à l’embauche. Ses missions sont aussi complexes qu’essentielles pour le bon fonctionnement des entreprises contemporaines, c’est pourquoi il est davantage recherché par les entreprises d’aujourd’hui, aussi bien dans le public que dans le privé. En effet, si le technicien réseau peut participer au développement du réseau interne des entreprises, il est beaucoup plus sollicité pour la maintenance de ces systèmes qui est devenue un enjeu fondamental avec la démocratisation des outils de communication et d’information.

Niveau évolution de carrière, le technicien réseau peut accéder au poste de chef de projet logiciel, de responsable d’activité ou encore d’ingénieur réseau, après quelques années d’expérience en entreprise.

Une formation pour devenir youtubeur ?

Youtube est le deuxième réseau social au monde avec plus d’un 1 milliards d’utilisateurs actifs par mois. Le monde de Youtube attire de plus en plus de jeunes qui y voient un moyen de vivre confortablement de leur passion. En effet quand On voit les exemples des célèbres youtubeurs français Cyprien et Norman devenus millionnaires grâce à youtube. Pourtant il n’y pas vraiment de formation spécifique pour devenir youtubeur.

Quelques aptitudes à avoir avant de se lancer dans Youtube :

Vous devez de prime abord, être à l’aise devant la caméra, être apte à vous exprimer avec un minimum d’aisance. Oui ! Car si vous voulez réussir à capter l’attention des internautes et à faire grimper le nombre de vos abonnés, vous devez être captivant dans votre façon de parler. Si vous n’êtes pas à l’aise dans cet exercice, vous pouvez toujours vous inspirer des personnes que vous trouvez charismatiques, éloquents avec une certaine présence.

Vous pouvez également vous entraîner tout seul chez vous devant votre miroir. Amusez-vous à parler devant le miroir sur un sujet précis en prenant soin de travailler votre gestuelle, vos mimiques, votre voix…

Des bases en montage vidéo…

Autre point important. L’esthétique visuelle est un facteur à ne pas négliger quand on se lance dans la vidéo sur youtube…

Car rappelez-vous il faut toujours partir du principe, que les gens n’ont pas envie de s’attarder sur une vidéo non captivante visuellement et donc n’auront de ce fait pas envie de vous suivre.

Il existe plusieurs logiciels de montage pour débutants qui ont une interface assez facile et qui pourront vous être vraiment utiles quand vous débutez. Une petite rechercher sur Google pour permettra de tomber sur bon nombre d’entre eux.

Apportez de la valeur ajoutée…

Les gens auront envie de vous suivre parce que vous leur apporter quelque chose : de la connaissance, du rire, de la bonne humeur, de l’inspiration, de la motivation… Quelle que soit votre thématique, elle doit être source de valeur ajoutée pour les gens qui vous suivent.

Clotilde Valter nommée secrétaire d’État à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage

Lors du récent remaniement du gouvernement, le secrétariat d’État à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage a été réactivé, et Clotilde Valter en aura la charge. Elle sera la nouvelle secrétaire de la ministre Myriam El Khomri, qui conserve sa place dans le gouvernement.

Continue reading “Clotilde Valter nommée secrétaire d’État à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage” »

éducateur canin

Formation aux métiers d’éducateur canin

Comment devenir un éducateur canin ? Voilà une question que se posent beaucoup d’amateurs dans le domaine. La réponse à cette question est simple : pour il faut indéniablement posséder un certain nombre de qualités personnelles : patience, tact, autorité naturelle et surtout avoir un bon relationnel. Il faut, en plus, de l’amour et des connaissances techniques indispensables. Focus sur un métier passionnant !

 Comment devenir éducateur canin ?

L’obtention du brevet professionnel d’éducateur canin est indispensable. Ce diplôme, uniquement délivré par l’Etat, propose une formation à la fois théorique et pratique. Plusieurs écoles proposent cette formation, accessible après la seconde ou bien après un CAP ou BEP. Il existe également d’autres formations dispensées par des écoles privées, mais aucune d’elle n’est reconnue par l’Etat. Avec leurs diplômes, il faut trouver un certificat d’aptitude délivré par la préfecture pour pouvoir exercer le métier.

En plus du diplôme, pour être un excellent éducateur canin, il est indispensable d’être passionné par les chiens et avoir une bonne connaissance de leur anatomie et de leur psychologie. Il faut être persuasif, savoir faire preuve de patience, d’autorité et de douceur.

Le rôle de l’éducateur canin

Comme son nom l’indique, le rôle de l’éducateur canin est avant tout d’éduquer le chien. L’objectif du brevet professionnel est « d’expliquer le fonctionnement d’un chien à un maitre et au chien le fonctionnement de son maître ». L’éducateur canin offre à un maître les secrets à l’apprentissage des ordres de base grâce à des techniques infaillibles. Parfois, on fait appel à un éducateur canin pour dresser des chiens destinés au spectacle ou au cinéma.

Enfin, le rôle d’un éducateur canin est de permettre aux maitres de poursuivre le travail d’éducation entrepris auprès de leur chien. C’est pourquoi le maître est la clé d’une bonne éducation.

devenir procureur

Formation pour devenir procureur de la République

Sous l’autorité du Garde des Sceaux, le procureur de la République est un spécialiste du droit qui intervient de A à Z dans la chaîne judiciaire. Sa mission est aussi claire que difficile à remplir : défendre les intérêts des citoyens et veiller à l’ordre public. Pour exercer son métier, le passage dans une école de droit puis l’ENM est indispensable.

Formation

À l’instar de l’avocat, le métier de procureur s’obtient après une formation en droit. Quatre années d’études en école de droit doivent être suivies d’une formation spécialisée de deux ou trois ans au sein de l’école nationale de la magistrature (ENM, dont le siège est à Bordeaux, est la seule voie d’accès à la profession. Bien évidemment, après cette école, l’accès au métier du procureur n’est pas d’office. Passer le concours du ministère de la Justice est inévitable.

Comme pour toutes les fonctions, l’expérience au sein du tribunal sera nécessaire : un procureur pourra d’abord avoir un premier emploi de substitut.

Les qualités d’un procureur

Travaillant de façon autonome, et avec pour objectif de défendre la société d’une manière juste et équitable, le procureur de la république doit être un excellent orateur qui sait plaider devant un jury et un juge. Il doit faire preuve de rigueur et d’impartialité dans le traitement des affaires judiciaires. Le procureur de la République doit avoir un esprit de synthèse et d’analyse pour apprécier la gravité des faits et donner rapidement les instructions aux forces de l’ordre. Il doit aussi être organisé et diplomate. Le procureur de la République doit faire preuve d’une grande disponibilité car les contraintes horaires sont lourdes.

Enfin, l’impartialité, sens de l’équité, intégrité, loyauté sont des qualités indispensables pour devenir procureur de la République, car ses décisions sont souvent lourdes de conséquences.

 

Crédit photo : gazettenpdc

secourisme

Secouriste : La formation qui peut tout changer

Parce qu’une fois n’est pas coutume, il peut arriver qu’une personne se blesse, fasse un malaise, ou subisse un mal qui entraine le besoin d’assistance. Ainsi, la chance de trouver une personne capable d’appliquer les premiers secours n’est pas toujours chose aisée. Dès lors, pourquoi ne pas devenir soi-même la personne capable d’être l’homme de la situation ? Avec la formation des secouristes, apprenez les gestes qui pourront un jour changer la donne.

Une formation dispensée au niveau national

Afin d’être formé aux gestes de premiers secours, il est essentiel de se tourner vers une association ou un organisme capable de dispenser des cours reconnus, à la suite desquels un diplôme est délivré, attestant des capacités d’intervention, le PSC (Prévention et Secours Civiques). Ce titre comporte plusieurs niveaux, et correspond à différents cas d’interventions potentielles.

Globalement, le PSC1 est suffisant et permet souvent d’assurer les premiers gestes à appliquer dans l’attente de l’intervention des secours. Cependant, dans certains corps de métier, il sera conseillé de suivre une formation spécialisée, qui pourra par exemple s’appliquer plus particulièrement à un type de soin fréquent à apporter.

Vers qui se tourner pour être formé ?

Il existe sur le sol français une quinzaine d’associations qui forment aux premiers secours et environ cinquante organismes capables de décerner le diplôme de secouriste. Ainsi, la formation de niveau 1, nécessaire pour tout type de formation supplémentaire, coûte en fonction des diverses associations entre 40 et 90€. À titre d’exemple, la Croix-Rouge française propose une formation de 8h à 60€.

Il est ainsi essentiel qu’une personne au moins sur les lieux de travail soit à même de pouvoir apporter les gestes de premiers secours. Ainsi, comme dit l’adage populaire, « prudence est mère de sûreté ».

 

Crédit photo : ftira

développer image de marque

L’Ecole de la Courtoise et du Protocole : une formation pour développer son image

L’Ecole de la Courtoisie et du Protocole (ECP), située à Paris, accompagne, depuis sa création en 2007, les personnes désireuses de maîtriser les règles du savoir-vivre et du protocole français et interculturel dans l’objectif de s’épanouir et réussir sur les plans personnel, social et professionnel tout en étant en mesure d’évoluer et de s’adapter, dans un contexte mondial en perpétuel changement. Les cours dispensés par l’école se veulent une réponse à de nouveaux besoins nés de la mondialisation.

Entretenir son image : une nécessité

De nos jours, la construction et l’entretien de son image et la maîtrise de son comportement et des règles de bienséance sont loin d’être un luxe. Ils sont parmi les principaux facteurs de réussite, dans une société qui prête de plus en plus de l’importance aux apparences. La réputation et la crédibilité d’une personne dépendent désormais de sa capacité de convaincre ses interlocuteurs de ses talents en termes de savoir-vivre.

Le fait d’être fortuné ou d’occuper un poste à grande responsabilité à titre d’exemple, ne suffit pas pour entretenir de bonnes relations sociales et professionnelles. Pour être en mesure d’établir des liens constructifs et dynamiques avec son environnement social et professionnel, il est donc important de maîtriser les codes sociaux

La formation proposée par l’ECP Paris permet d’acquérir des connaissances intéressantes en matière de protocole, de convenances, d’usages…offrant ainsi aux managers et aux individus la possibilité de s’approprier les principes d’une communication aisée et d’un certain savoir-vivre.

Objectifs de la formation et public ciblé

L’Ecole de la Courtoisie et du Protocole s’adresse aux entreprises, aux administrations et aux particuliers. Les cours sont dispensés à l’EPC, en plein coeur de Paris, mais peuvent également être administrés au sein des entreprises, voire dans d’autres lieux réunissant les conditions nécessaires à l’apprentissage.

L’humanisation de la communication sociale et professionnelle au sein des équipes et entre celles-ci et les partenaires constitue un défi pour les managers. L’ECP est en mesure d’apporter à ces derniers les outils permettant d’atteindre cet objectif via la maîtrise des codes sociaux et interculturels et l’acquisition d’un plus grand bien-être et d’une meilleure adresse lors de négociations de contrats, ce qui aura pour conséquence d’améliorer et embellir l’image de l’entreprise.

Quant aux individus (fonctionnaires, cadres, étudiants, attachés de presse, journaliste, etc), ils peuvent développer leurs talents, stimuler leur créativité et renforcer leur efficacité grâce à un coaching personnalisé et efficace.

 

Crédit photo : cmgcomm

formation cambrioleur

En Chine : cambrioler ca s’apprend !

En Chine, devenir cambrioleur, s’apprend sur les bancs de la Fac.  Parmi les formations les plus insolites que compte l’univers des études supérieures, celle proposée par l’une des nombreuses universités chinoises pose question. Las bas, on y apprend à penser et élaborer une stratégie de mise en place d’un cambriolage fictif. En somme : une fois votre diplôme en poche, vous serez en capacité d’organiser le braquage d’une banque en bande organisée. Focus sur cette formation pour le moins incongrue…

Un diplôme sous les traits d’Arsène Lupin

Destinée à permettre aux étudiants d’exceller en matière d’organisation budgétaire, d’organisation et de planification, la formation en cambriolage de la faculté Chinoise donne le ton en promettant aux candidats en banditisme d’être en capacité de cambrioler une banque en moins de 7 minutes.

Formation audacieuse que celle de l’université de Guangdong qui apprend à mettre en place un plan de cambriolage organisé et bien ficelé avec un chauffeur , un chef, un serrurier , deux voleurs et un homme armé. Le but ? Aider les étudiants à mettre en avant leur capacité à gérer un budget et par là même acquérir de la rigueur et une propension au management d’équipe.

Une formation pour toucher le jackpot

Organiser, planifier, faire preuve de vigilance, gérer une équipe, ces qualités sont aujourd’hui très demandées par les recruteurs. La plupart des universités les abordent de manière théorique et formelle. Avec cette formation ludique, elles prennent plus de sens et deviennent concrètes en offrant ainsi l’opportunité aux étudiants d’aborder des problématiques nouvelles sous un angle plus contextualisé.

Une formation qui fait mouche et n’a sans doute pas finit de faire parler d’elle  !

 

Crédit photo : aufait

langue-bretonne

Formation à la langue Bretonne

Parce que la France est un véritable patchwork de cultures régionales, il est aujourd’hui possible de cultiver ce patrimoine extraordinaire via l’apprentissage des langues régionales, dés l’école, ou via des structures parallèles comme les organismes de formation. Forte de ses traditions séculaires, la Bretagne peut aujourd’hui se targuer de faire perdurer sa langue en assurant son rayonnement grâce au diplôme de compétence en langues, enfin éligible au process du DIF. Force est à parier, que les salariés Français en recherche de formation authentique et insolite vont se l’arracher. Explications…

amañ e vez komzet brezhoneg

Ne comptant pas moins de cinq centres d’enseignement de la langue Bretonne, la Bretagne se voit aujourd’hui offrir l’opportunité d’apporter plus de poids à sa culture, en entrant dans la liste des formations accessibles via le DIF. Un titre de certification reconnu, que certains entendent afficher sur leur cv dans l’objectif de valoriser leurs capacités tant dans le domaine social que dans le professionnel.

Largement répandu auprès des populations jeunes notamment grâce aux cursus bilingues, le Breton l’est beaucoup moins pour les adultes qui souhaitent perfectionner leur savoir mais également apprendre une nouvelle langue partie intégrante du patrimoine culturel régional Français.

Une formation aux accents Bigouden

Le Breton pour tous, voici l’ambition des différents centres de formation Bretons offrant de se former en fonction des envies et des besoins de chacun des aspirants élèves.

Une formation qui a su allier passion de la culture et volonté d’obtenir un diplôme certifié et ouvrant sur des perspectives d’avenir certaines qui remporte tous les suffrages en réaffirmant son succès avec un nombre de candidats à l’apprentissage de plus en plus important. Une formation qui nous rappelle l’importance de nos origines, et du maintien de notre culture et qui pourrait ouvrir la voie au retour de l’enseignement des langues régionales dans leur ensemble.

 

Crédit photo : Breizh info

formation transport

Les métiers du transport

Rares sont les jeunes diplômés qui connaissent une insertion professionnelle évidente. Beaucoup subissent une période de chômage au début de leur vie active. Cependant, si cette réalité est vraie pour certains secteurs, elle ne l’est pas pour celui des transports qui est un de ceux qui s’en sortent le mieux malgré la crise.

Une perspective d’employabilité importante dans le secteur des transports !

Les perspectives d’employabilité offertes par le secteur du transport sont parmi les meilleures du marché de l’emploi. Pas moins d’un million de professionnels exercent dans les métiers du transport. Ce domaine est l’un des secteurs qui offre le plus grand choix de métiers : conducteur routier, chef d’agence, chef de gare, responsable logistique, … une large palette de métiers s’offrent à ceux qui souhaitent prendre ce chemin. Ce qui est intéressant, c’est que chacun de ces métiers est accessible grâce à des formations courtes.

Quelle formation pour travailler dans le secteur du transport ?

Si le BEP est un moyen d’accès très connu, il faut savoir qu’il existe chez certains établissements, d’autres formations courtes pour exercer un des métiers du transport et de la logistique. Parmi les filières courtes, il y a entre autres le :

  • BAC Pro conducteur de marchandises, pour réaliser des opérations de transport de marchandises sur le territoire intra et extra-communautaire
  • BAC Pro transport, pour mettre en œuvre et suivre les opérations de transport de marchandises en tenant compte de la complémentarité des modes de transport.
  • CAP conducteur routier marchandises, pour assurer le chargement, le transport et la livraison de marchandises.
  • BTS transport et prestations logistiques, pour organiser et manager des opérations de transport et des prestations logistiques sur des marchés locaux, régionaux, nationaux, communautaires et internationaux

En plus de celles-ci, sachez aussi que l’institut de formation transport de Formatrans propose des filières courtes qui permettent de vous préparer à devenir des professionnels polyvalents, non seulement pour exercer au sein des entreprises de transport, mais aussi dans toute société cherchant à rentabiliser ses flux d’approvisionnement.

 

*Crédit photo: zepros