mécanicien automobile

Le BTS en alternance pour travailler dans la maintenance

Selon les derniers chiffres de l’Insee, 284 100 postes supplémentaires ont été créés en France sur un an, soit une hausse de 1,2%. Mais certains secteurs, comme la maintenance, éprouvent des difficultés à recruter. En effet, les jeunes ne sont pas assez nombreux à s’orienter vers la maintenance, alors que la filière a besoin de 1 500 postes. Dans un secteur qui a encore beaucoup d’avenir, être passionné de mécanique ne suffit pas. Le secteur a besoin de jeunes motivés, qui veulent acquérir de nouvelles compétences. Focus !

La maintenance : un emploi d’avenir

Un cursus en alternance offre deux fois plus de chance en matière d’insertion professionnelle. L’alternance se révèle même indispensable pour les métiers très techniques, comme celui de la maintenance, qui nécessite l’acquisition d’un geste professionnel.

Dans le domaine des services automobiles, 43 % des recrutements concernent les métiers de la maintenance (technicien, mécanicien, manager de l’après-vente, réceptionnaire) ; 12 % les fonctions administratives (secrétaires, comptables) ; 10 % la carrosserie ; 8 % la vente (conseiller commercial, chef des ventes) ; 4 % les métiers du magasinage et de la pièce de rechange et accessoires notamment.

Les perspectives de recrutement en alternance

Les bts en alternance de la branche garantissent une très bonne insertion professionnelle, et pour cause. Ces parcours, préparés en alternance, ouvrent la voie vers tous les métiers de la filière : technicien expert après-vente automobile, vendeur confirmé automobile, etc. D’ailleurs un grand nombre de jeunes sont embauchés par l’entreprise où ils suivent leur formation.

Le secteur automobile compte près de 140.000 entreprises : constructeurs, concessionnaires, équipementiers, garages, distributeurs de pièces, etc. Renault prévoit par exemple de recruter 2.000 apprentis en 2017, un nombre en hausse par rapport 2016. Depuis 2014, on observe une augmentation soutenue de nombre des effectifs dans le secteur automobile, y compris dans la maintenance du véhicule industriel et de la carrosserie automobile. Le nombre d’apprentis lui aussi augmente et devrait atteindre 22.000 en 2017. L’alternance poursuit son développement au sein des autres filières également, de la communication au commerce-marketing, en passant par le management, la gestion d’entreprises, la comptabilité, la finance, etc.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à cette question *