Formation immobilière

Formation immobilière : quel est le parcours qu’il vous faut ?

L’immobilier a le vent en poupe. Depuis la fin de la crise, le secteur ne cesse d’accroitre son chiffre d’affaires et sa capacité d’employabilité. En France, il fait partie des secteurs les plus dynamiques dans le paysage économique. Quelles sont les offres de formation pour travailler dans le secteur ? Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon des formations immobilières disponibles.

Les parcours brefs (BTS ou DUT)

Pour les étudiants qui comptent intégrer rapidement le secteur professionnel après une formation professionnelle à accent pragmatique, les parcours en deux ans constituent l’une des solutions les mieux adaptées pour ce type de projet. Que ce soit le BTS professions immobilières qui fait le tour des compétences indispensables pour exercer les métiers de l’immobilier comme dans le bâtiment, le droit immobilier, les transactions et la gestion immobilière, etc., ou le DUT carrière juridique avec une spécialisation en droit immobilier, les débouchés sont nombreux.

Les parcours intermédiaires (Licence pro ou bachelor)

Après un parcours bac+2, il est donc possible d’intégrer directement le marché du travail, mais aussi de compléter sa formation immobilier avec une spécialisation bac+3 : les licences professionnelles en droit, développement de patrimoine immobilier, commerce, gestion et administration de biens, etc. Des parcours professionnalisants qui forment en 3 ans des cadres intermédiaires en gestion, en administration et en transaction immobilière. Ces formations constituent également un véritable tremplin pour intégrer des cursus bac+5 et les instituts spécialisés en formation immobilière.

Les parcours longue durée (Masters et instituts spécialisés)

Après une licence pro ou un bachelor, les étudiants peuvent accéder aux parcours bac +5 en immobilier pour préparer des spécialités comme la gestion immobilière, les métiers du conseil, droit des opérations immobilières, l’estimation immobilière, etc. A côté des masters, certains instituts spécialisés comme l’ICH ou IMSI proposent également des parcours complets pour se préparer aux métiers de l’immobilier.

metier e-commerce

Que devez-vous savoir avant de vous lancer dans le e-commerce ?

En termes simples, le commerce électronique est l’achat et la vente de produits et services en ligne à l’aide des technologies de l’Internet. Si vous désirez vous investir dans le secteur, voici quelques informations à savoir avant de faire le grand saut.

Avoir de l’expérience dans le commerce de détail

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin d’un diplôme de spécialiste en commerce électronique. En fait, comme il s’agit d’un domaine encore relativement nouveau, peu d’universités l’offrent en tant que module, et encore moins en tant que filière principale d’études. En termes de capacités et de titres de compétences, la mesure dans laquelle vous avez besoin d’une formation en commerce électronique dépendra en grande partie de la partie de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. Par exemple, dans une entreprise, vous avez des experts de la mode, des acheteurs, des planificateurs, des spécialistes de la veille économique, des spécialistes des finances, des techniciens, des gestionnaires de produits, des spécialistes du marketing, des agents de centre d’appels, bref tout dépend de votre spécialité.

Cependant, ce qui vous sera utile, c’est l’expérience dans le commerce de détail. Les employeurs du commerce électronique sont à la recherche de candidats qui peuvent démontrer qu’ils comprennent les habitudes d’achat des clients, la demande de produits et le marchandisage. On peut déjà y prétendre avec BTS Muc à Lyon.

Faites vos recherches et découvrez où trouver la demande de compétences

Avec la baisse des ventes dans le secteur de l’édition, le besoin de rédacteurs en ligne qualifiés se fait de plus en plus pressant. Les boutiques en ligne ont besoin de producteurs et d’éditeurs de contenus qui peuvent créer des contenus qui attirent l’attention des consommateurs et les incitent à en vouloir davantage.

Les descriptions de produits doivent être rédigées intelligemment pour inciter à l’achat (parce qu’à la fin de la journée, c’est de cela qu’il s’agit). De plus, les canaux de communication, comme les courriels et les blogs, doivent avoir d’excellentes caractéristiques éditoriales et le contenu multimédia doit livrer un message qui parle au bon public.

Avoir une compréhension approfondie de l’Internet

Dans le commerce de détail en ligne, trois choses sont importantes : amener les gens à visiter le site Web d’une marque, les amener à acheter quelque chose qu’ils ont vu sur le site Web et les inciter à revenir pour acheter un autre produit. Vous devez certainement avoir une passion pour l’Internet, et être quelqu’un de très concerné par tout ce qui se passe sur Internet, parce qu’il est très difficile de comprendre le monde dans lequel vous opérez si vous n’êtes pas passionné par Internet.

Maitrisez votre secteur d’activité ?

Rien n’impressionne plus un employeur potentiel que de démontrer vos connaissances pour l’entreprise. Si vous êtes vraiment sérieux à propos d’une carrière dans le commerce électronique, suivez une entreprise de votre choix et faites une demande par courriel directement à son chef de service de commerce électronique. Impressionnez-le avec votre connaissance du contenu utilisé sur leur site Web, de leur gamme de produits et de leurs récentes initiatives de marketing. Il est important que vous suiviez l’entreprise religieusement avant de prendre contact avec la direction.

faire master en alternance

4 bonnes raisons de faire son master en alternance

Les établissements d’études supérieures en France sont de plus en plus nombreux à proposer des cursus de master en alternance pour les multiples avantages que présente l’alternance pour les étudiants dont la majorité est déjà préoccupée à l’idée de trouver un emploi directement après avoir terminé leur formation. Tour d’horizon des quatre bonnes raisons pour lesquelles suivre un master en alternance n’a que des avantages !

Une vraie expérience professionnelle

Les formations en alternance proposées par différents établissements comme Alternance IMT permettent aux étudiants d’acquérir des compétences techniques et professionnelles, allant de la prise de décision au travail en équipe, en passant par le sens des responsabilités. Il s’agit d’une véritable expérience professionnelle qui permet également aux entreprises de former les jeunes à leurs méthodes de travail et de les recruter par la suite directement après avoir terminé leurs études, les recruteurs étant séduits par leur profil déjà opérationnel.

Une formation moins coûteuse

La formation supérieure peut être parfois très onéreuse, conduisant fréquemment les étudiants à devoir trouver un travail en parallèle afin de financer leurs études. L’alternance peut alors être un choix intelligent pour les étudiants souhaitant payer les frais de leurs études tout en accumulant de l’expérience professionnelle dans leur domaine de formation. En optant pour l’alternance, l’entreprise de stage prend en charge le prix de la formation et verse chaque mois à l’étudiant une rémunération dont la somme est fixée par le code de travail en fonction du type de contrat et du profil.

Une meilleure insertion professionnelle

Les masters en alternance donnent lieu à une insertion professionnelle plus rapide, une période de recherche d’emploi amoindrie, des postes en grande adéquation avec le diplôme, un niveau de responsabilité plus élevé et une rémunération supérieure, car les titulaires ne sont plus considérés comme des juniors.

Bénéficier d’un double statut

L’alternance permet en outre aux étudiants d’acquérir un double statut. De ce fait, les alternants bénéficient des mêmes avantages et droits que les autres salariés de l’entreprise. Ils cotisent ainsi auprès de l’assurance-chômage et de la caisse de retraite. En parallèle, ils conservent leur statut d’étudiant ce qui leur permet de profiter des tous les avantages qui y sont relatifs.

réceptionniste

A la découverte bac Pro ARCU (Accueil et Relation Clients et Usagers)

Accessible après 3 années de formation, le bac professionnel Accueil et Relation Clients et Usagers s’adresse principalement aux élèves qui ont validé la classe de troisième. Toutefois, certains titulaires du CAP du même secteur peuvent aussi s’y aventurer pour 2 années d’études, sous certaines conditions. Quelles sont les possibilités de poursuite d’études après ce bac pro ? Quels sont les débouchés professionnels accessibles avec ? Notre guide !

Quel parcours suivre après l’obtention du diplôme ?

Généralement, le bac pro a une visée professionnelle, mais il permet, dans certains cas, de poursuivre les études. En effet, si le diplômé présente un très bon dossier ou a validé son bac pro avec une mention très bien, il peut alors, s’il le souhaite, décider d’intégrer un parcours BTS, le plus souvent en alternance. S’il a une excellente maitrise des langues internationales, de nombreuses mentions complémentaires lui sont accessibles :

  • MC Accueil dans les transports ;
  • MC Accueil réception ;
  • BTS Gestion de la PME ;
  • BTS Management des unités commerciales ;
  • BTS Négociation et digitalisation de la relation client ;
  • BTS Support à l’action managériale ;
  • BTS Tourisme…

Le programme pédagogique du bac pro prévoir environ 22 semaines d’immersion en entreprise. Assez conséquent pour valider un profil opérationnel après la formation.

Quels sont les débouchés professionnels de la formation ?

Le bac arcu prépare généralement au métier de chargé d’accueil dans les entreprises et organisations. Les missions des titulaires du diplôme tournent autour de la réception des visiteurs, clients, usagers et la gestion du trafic téléphonique, une fois insérés dans le tissu professionnel.  Les postes qui leur sont le plus destinés sont les suivants :

  • chargé d’accueil ;
  • standardiste ;
  • téléconseiller ;
  • agent multiservices d’accueil (dans les hôpitaux) ;
  • agent d’accueil ou agent d’escale (dans les transports).

Outre la maîtrise d’au moins une langue étrangère, les logiciels de bureautique ne doivent pas avoir de secret pour eux, encore moins ceux spécifiques à l’accueil.

Quelles sont les principales compétences enseignées lors de la formation ?

L’accent est principalement mis sur les techniques relationnelles, car une fois dans le monde professionnel, les titulaires du bac pro devront traiter des demandes dans des situations de face-à-face ou par téléphone, évaluer la satisfaction de l’interlocuteur, s’occuper des réclamations. Ce sont également de bons commerciaux, ayant une bonne connaissance des caractéristiques de la clientèle et la maîtrise des techniques de vente des services ou produits liés à l’accueil. Enfin, ils sont importants dans le processus de fidélisation des clients. Bref, ils sont indispensables à l’entreprise !

marketing de contenu

Ces 3 petits détails à savoir sur le marketing de contenu

Le marketing de contenu peut vous aider à promouvoir efficacement votre entreprise, mais seulement si vous le faites correctement.

En effet, il s’agit de l’une des stratégies marketing les plus efficaces aujourd’hui, dont le succès dépend toutefois de la qualité, de la pertinence et de l’attrait de votre contenu. Pour vous aider à lancer une campagne de marketing de contenu réussie, nous vous présentons trois détails anodins (?), mais beaucoup efficaces.

1. Le marketing de contenu, c’est bien plus que des textes bien rédigés

En fait, beaucoup de personnes ont l’habitude de penser que le marketing de contenu n’est lié qu’aux essais dactylographiés, aux blogs, aux messages sur les médias sociaux, etc. Mais il y a beaucoup plus dans le domaine. Vous pouvez tirer le meilleur parti des différents médias de marketing de contenu, y compris les podcasts, les vidéos, les billets de blog, les livres électroniques et les messages sur les médias sociaux. Selon le produit ou le service que vous commercialisez, vous pouvez également utiliser des visuels, des webinaires, etc., dans votre stratégie de marketing de contenu.

En fait, les recherches sur la CMI (Communication Marketing Intégré) suggèrent que les vidéos, podcasts, webinaires et infographies sont les tactiques de marketing de contenu les plus utilisées après les blogs et les bulletins d’information par courriel. Toutefois, vous constaterez que les infographies reçoivent des niveaux élevés d’engagement, de ce fait vous n’hésiterez pas à en créer un au moins chaque mois.

2. La qualité vaut plus que la quantité

La qualité de votre contenu joue un rôle important dans l’engagement des lecteurs et l’amélioration de votre position sur le moteur de recherche. Si vous êtes un spécialiste chevronné dans le domaine, vous savez déjà que du contenu sur des sujets de tendance avec de l’information pertinente est plus susceptible d’intéresser un auditoire.

Dans presque tous les cas, vous devez donc accorder la priorité à la qualité plutôt qu’à la quantité. Mettre l’accent sur la fourniture d’informations utiles auxquelles les utilisateurs peuvent soit se référer, soit utiliser. De bonnes idées mal écrites ou mal présentées ne profiteront pas à votre entreprise ou à votre campagne de marketing. Vous devez être attentif à la qualité du contenu, y compris la grammaire, l’orthographe et l’esthétique (longueur des paragraphes, les points, les titres attrayants…). Le contenu doit également être exempt de plagiat. N’hésitez pas à utiliser des études fraîches et fiables dans vos articles de blog, en y ajoutant aussi beaucoup de captures d’écran et d’exemples pour que le post soit utile aux lecteurs.

3. Le contenu personnalisé est la clé du succès

Les lecteurs préfèrent un contenu intéressant et sur mesure. Le contenu sur mesure désigne la communication personnalisée sous forme de blogs, articles, newsletters, etc. Un contenu qui répond aux besoins de vos clients est plus susceptible de faire de votre initiative de marketing de contenu un succès.

Personnaliser le contenu n’est pas limité aux bulletins d’information personnalisés ou aux courriels que les organisations envoient à leurs clients potentiels. Il comprend la personnalisation de chaque mode de marketing en fonction de votre public cible. La création d’un contenu spécifique à vos utilisateurs peut vous aider à atteindre vos objectifs marketing plus rapidement et plus facilement.

Voilà, en maitrisant ces trois détails peu connus concernant le marketing de contenu, vous pouvez atteindre de nouveaux sommets cette année et vous engager dans une interaction plus significative avec vos clients potentiels. Ce sont des éléments sur lesquels on insiste aujourd’hui lors d’une formation en marketing.

Designer web

Designer web, le nouvel artiste du numérique !

Il est incontestable de dire que l’informatique est un secteur d’avenir, toutefois tous les métiers informatiques ne donnent pas accès aux mêmes opportunités. Actuellement, le métier de web designer a le vent en poupe pour une belle carrière dans le secteur de l’informatique, du numérique,  de l’animation et de l’audiovisuel. Zoom sur le métier.

C’est quoi le métier de web designer ?

A la fois informaticien et graphiste, le designer web intervient lors de la création d’un site web, il s’occupe de la conception des pages web et de tout l’aspect graphique, de l’illustration à la mise en place des photos, en passant par le choix des couleurs et des animations. Il crée également les pictogrammes pour faciliter la lecture et la navigation sur les sites internet pour les internautes. Son travail demande une parfaite maîtrise des logiciels du graphisme comme photoshop et illustrator d’une part, la prise en compte des règle de l’ergonomie pour une meilleure expérience de navigation, la bonne connaissance des enjeux de communication et des désirs du client, d’autre part.

Quelle formation et quelles compétences ?

Il existe, aujourd’hui, une panoplie de formations qui préparent au métier de designer web. En fonction du projet et du diplôme de l’étudiant, il est possible d’intégrer un parcours bac+2, bac+3 ou préparer un grade de master dans une grande école ou un établissement spécialisé en informatique qui propose l’option design. L’offre de formations est très diversifiée à tous les niveaux :

  • Bac+ 2 : BTS design graphique option communication et médias numériques & DUT Métiers du multimédia et de l’internet ;
  • Bac+3 : Bachelor métier du web, web designer, concepteur webdesigner, etc., & Licence Professionnelle activités et techniques de communication spécialité design numérique ;
  • Bac+4 : DSAA Design mention graphique ;
  • Bac+5 : Master Création numérique spécialité design d’interface ; etc.

Quel salaire et quelle perspective d’avenir pour le designer web ?

Un web designer, en début de carrière, peut toucher 1 500 euros comme salaire brut, avec de l’expérience, ce montant peut rapidement atteindre 3 000 euros net par mois. En fonction de l’entreprise, le poste de designer peut aboutir à des fonctions de responsabilité comme celle de chef de projet, directeur artistique (DA) ou responsable de communication digitale, etc.