Communication d’entreprise : les compétences les plus demandées

Réduite à ses débuts à la relation presse et à la relation publique, la communication couvre aujourd’hui un domaine très large avec des ramifications très nombreuses. De la communication d’entreprise au community management en passant par la publicité et l’inbound marketing, l’explosion de l’intensité concurrentielle dans la grande majorité des secteurs d’activité a conduit à la spécialisation de la communication. Les cursus académiques sont donc en perpétuelle adaptation pour répondre à la forte demande du marché de l’emploi. Le point sur les compétences clé dans la communication pour maximiser les chances de réussite de son projet professionnel…

Les compétences qui font toute la différence

Parmi cette multitude de spécialités, certaines sont presque saturées. D’autres accusent toutefois une véritable pénurie avec un manque aigu dans certaines compétences. Selon les récentes études, les entreprises chercheraient chez les profils communication les compétences suivantes : création de contenu (100%), animation de communauté (93%) et l’analyse de la data (71%). Cette évolution des tendances pousse les écoles et les universités à s’adapter continuellement, surtout concernant les différentes spécialités qu’elles proposent, à savoir la formation BTS communication des entreprises, le bachelor, et les masters.

Optimisez vos chances d’évoluer rapidement dans le monde professionnel

Vous rêvez d’évoluer dans le monde de la communication ? Vous aimez les défis ? Vous voulez servir de trait d’union entre votre entreprise et le monde extérieur ? Vous voulez être dans le feu de l’action, organiser des événementiels, assurer la relation avec les médias et veiller continuellement sur l’image et la réputation de votre boîte ? Informez-vous sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous afin de faire un choix réfléchi en adéquation avec les besoins du marché pour optimiser vos chances d’intégrer le monde professionnel. Cependant, il est important de noter que les nouvelles spécialités en relation avec les nouvelles technologies, le web et l’infographie restent les plus demandées.

L’apprentissage, une formule qui séduit les étudiants et les recruteurs

Très en vogue en Suisse qui est devenue un cas d’école pour toute l’économie européenne, l’apprentissage est entrain de supplanter le système classique de la formation supérieure basée sur les connaissances théoriques et l’acquisition du savoir. En effet, avec le passage du cap des 7% d’étudiants alternants, la France compte s’orienter vers cette formule qui mêle à la fois cours théoriques et apprentissage professionnel au sein des entreprises afin de pallier le problème du chômage des jeunes et des moins jeunes.

C’est surtout le côté pragmatique qui charme

L’affluence des bacheliers et des professionnels en quête de formation continue vers la formule de l’alternance n’est pas fortuite. Elle s’explique par le pragmatisme de son contenu et les nombreux avantages que le parcours propose aux apprenants. Etre salarié et étudiant en même temps, disposer d’une connaissance théorique approfondie et d’une solide expérience professionnelle, disposer d’une chance sur trois d’être recruté par l’entreprise d’accueil… voilà quelques-uns des nombreux avantages du système d’apprentissage. Disponible pour pratiquement tous les niveaux d’étude et dans tous les secteurs d’activité, l’apprentissage est toutefois particulièrement plébiscité dans les BTS.

Un parcours exigeant pour une insertion professionnelle de qualité

Bien que l’alternance soit une formule qui présente beaucoup d’avantages, quelques inconvénients sont aussi à signaler, notamment la surcharge de l’apprenant qui est doublement responsable vis-à-vis de son école et de l’entreprise de tutelle. Cela exige une certaine maturité et une capacité à organiser son temps. Ainsi, l’alternant doit être très méthodique afin de mener à bien sa formation en apprentissage ainsi que les différentes missions qui lui seront assignées. L’alternance est aujourd’hui présente dans quasiment toutes les filières de formation en France avec une demande plus importante dans les spécialités de commerce, de gestion et les métiers liés à la production.

Classement des formations, la part de vérité

Après le bac, beaucoup affluent vers les facultés pour suivre un parcours fondamental, académique, classique. D’un autre côté, certains élèves ne jurent que par les grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs afin de préparer une « carrière brillante » dans un secteur d’activité donné. Un autre groupe, relativement important, rêve de suivre un parcours pratique qui forme la main d’œuvre dans divers spécialités avec une qualification notoire. Quel parcours choisir ? La faculté, avec des cursus parfois peu professionnalisant, les grandes écoles dont l’accès n’est garanti qu’après des concours fastidieux ou les BTS/DUT qui prolongent le lycée ? Explications…

Chaque formation a son revers de médaille

Chaque formation présente des avantages et des inconvénients. Il faut s’informer avant de prendre une décision, notamment auprès des anciens élèves. Ainsi, les facs ne sont pas juste faites pour ceux qui n’ont pas eu accès aux grandes écoles, elles ne sont pas toutes marquées par la surcharge et par « l’abandon de l’étudiant ». C’est avant tout l’endroit idéal pour apprendre l’autonomie, s’initier au monde de la recherche et acquérir un esprit ouvert et universaliste. De même, pour les grandes écoles, le taux de chômage est minime après le diplôme, l’environnement est spécial, la formation est de qualité et le contact avec le monde de l’entreprise est omniprésent. Cependant, c’est une formation qui coûte cher…

Bien s’informer avant de choisir

Les BTS/DUT sont des formations courtes qui visent une insertion professionnelle rapide et de qualité. Ces cursus sont pensés pour répondre aux besoins réels du monde de l’entreprise et apportent à l’étudiant le socle des connaissances nécessaires pour booster son employabilité. Un BTS à Paris est un atout considérable sur un CV qui vous ouvrira les portes du marché de l’emploi sans toutefois exclure l’option de la poursuite des études.

BTS tourisme : se former aux métiers du tourisme

Vous êtes titulaire du Bac ou inscrit(e) sur les listes des candidat(e)s bacheliers ? Vous avez deux langues étrangères à votre actif, dont l’anglais, et souhaitez évoluer dans le domaine du tourisme ? Alors le BTS tourisme en alternance est fait pour vous ! Découvrez une formation complète qui ouvre grand les portes du tourisme avec une grande diversité de domaines d’application professionnelle.

Ce qu’il faut savoir du BTS tourisme

Si de nombreux cursus proposent de se former aux métiers passionnants du tourisme, certains sont malheureusement très pointus et n’offrent que peu de possibilités pour une mise en pratique professionnelle. Parfois superficielle, ou trop théoriques, ces formations ne correspondent pas au plus grand nombre des étudiants. Et c’est pourquoi le BTS tourisme en alternance s’impose comme le choix par excellence pour ceux et celles qui aspirent à une formation professionnalisante de qualité. Proposé en 2 années sur le système du roulement entre théorie et pratique, ce BTS implique la recherche d’une entreprise d’accueil afin de mettre en pratique l’ensemble des connaissances abordées en cours. Vous bénéficierez ainsi du statut scolaire tout en profitant d’un contrat de professionnalisation reconnu par les professionnels du tourisme. Et de nombreux domaines sont concernés par ce BTS. Que vous aspiriez à élaborer et négocier des produits, conseiller et vendre des produits touristiques, gérer un point de vente ou encore effectuer des transactions informatiques appliquées au tourisme, ce BTS est fait pour vous !

Ce que comprend cette formation

Lorsqu’il est question de tourisme, le cadre de la formation est essentiel. Ainsi, le BTS tourisme en alternance est proposé dans les villes les plus attractives de l’Hexagone. En effet, en suivant votre bts tourisme à Paris et Lyon, vous profitez d’un cadre ouvert sur le monde, qui offre de nombreuses opportunités professionnelles. Pour vous accompagner de la meilleure manière qui soit, le BTS tourisme aborde une grande diversité de matières : des cours généraux, afin de développer culture générale et expression, mais également travailler votre communication en langues vivantes étrangères. En plus de ces matières générales, vous serez amené(e) à vous former à des matières professionnalisantes comme la gestion de la relation client, l’élaboration de l’offre touristique, tout savoir du tourisme et des territoires, maitriser en profondeur le cadre organisationnel et juridique des activités touristiques, apprendre les clés de l’information touristique, ainsi que la mercatique et conception des produits et prestations touristiques. En somme une formation complète, qui vous permettra de devenir un élément particulièrement recherché par les entreprises du tourisme.

Enfin, ce BTS vous permet d’accéder à un Bachelor à reconnaissance mondiale, ainsi que d’autres cursus Bac+4 et Bac+5.